Festival de Chalon dans la Rue : le maire de la ville refuse d'accueillir la ministre de la Culture

Publié le 21/07/2016 - 15:20
Mis à jour le 21/07/2016 - 15:21

Le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret (Les Républicains) a annoncé jeudi 21 juillet 2016 qu'il refuserait d'accueillir dans l'après-midi la ministre de la Culture Audrey Azoulay, en pleine polémique sur le dispositif de sécurité des grands rassemblements populaires.

gilles_platret_chalon_sur_saone.jpg
Gilles Platret, le maire UMP de Chalon-sur-Saône ©facebook de Gilles Platret
PUBLICITÉ

Mme Azoulay doit se rendre dans cette ville de Saône-et-Loire à l’occasion de son festival de spectacles de rue « Chalon dans la rue », l’un des plus grands de France avec celui d’Aurillac. A son programme officiel est notamment prévu à la sous-préfecture un « point sur la sécurité du festival en présence des élus ».

« Un déplacement techniquement dangereux et politiquement innoportun » selon le maire

« Je ne participerai en aucune façon à une telle opération de communication. Je n’ai pas vocation à participer à un mensonge d’État », écrit M. Platret dans un communiqué. « Je demande solennellement à la ministre de renoncer à ce déplacement techniquement dangereux et politiquement inopportun », poursuit le maire. « Cette visite, préparée depuis 24 heures dans la précipitation la plus totale, a pour but de faire croire à l’opinion publique que le gouvernement est irréprochable pour assurer toute la sécurité nécessaire sur les grands rassemblements de l’été », dénonce M. Platret.

« Un geste de mépris pour les arts de la rue » selon la ministre

Dans l’entourage de la ministre, on assure que cette visite était prévue de longue date et que Mme Azoulay arriverait comme prévu vers 14h dans la ville. Cette visite doit aussi permettre de « conforter les engagements de l’Etat sur le dossier des arts de la rue », ajoute-t-on de même source.

« Ceux qui sabotent aujourd’hui le pacte républicain de façon indécente prennent une grande responsabilité », a déclaré à l’AFP Mme Azoulay, citée par son entourage. « C’est aussi un geste de mépris pour les arts de la rue qui justement rassemblent autour des valeurs de fraternité et d’humanisme, dans la créativité », a-t-elle ajouté.

Un dispositif de sécurité « en tous points souhaitable en pareille circonstance »

Le maire de Chalon-sur-Saône reconnaît par ailleurs que le partenariat établi depuis vendredi avec les services locaux de l’Etat et de la Police nationale « est en tous points celui que l’on peut souhaiter en pareille circonstance ». Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a saisi jeudi l’Inspection générale de la police nationale « d’une évaluation technique du dispositif de sécurité et d’ordre public » en place à Nice le soir de l’attentat du 14 juillet. « A aucun moment » il n’y a eu un « mensonge des autorités » sur le dispositif mis en place ce soir là, a assuré le préfet des Alpes-Maritimes Adolphe Colrat.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.75
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1017.89 hPa
Humidité
59 %

Sondage