Foot : le Neuchâtel Xamax évite la faillite

Publié le 02/11/2011 - 16:52
Mis à jour le 02/11/2011 - 16:52

 

Selon François Canonica, l’avocat du club , la demande de mise en faillite du Neuchâtel Xamax (D1 suisse) par un de ses créanciers a été rejetée mercredi par la justice suisse.

PUBLICITÉ

 "C'est une très grande victoire pour Xamax", a indiqué l'avocat du club. Le Tribunal du Littoral et du Val-de-Travers du canton de Neuchâtel devait se prononcer mercredi sur la demande de mise en faillite du club réclamée par l'agent d'un joueur, Freddy Mveng, transféré de Xamax aux Young Boys de Berne cet été. Cet agent assure n'avoir jamais reçu les 400.000 francs suisses (333.000 euros) qui lui étaient promis pour le transfert.

 

La décision du tribunal n'avait pas encore été communiquée officiellement mercredi après-midi. Initialement un communiqué du greffe du tribunal dans cette affaire était attendu mercredi soir, voire jeudi matin. Depuis l'arrivée en mai à la présidence du club de l'homme d'affaires tchétchène Bulat Chagaev, le Neuchâtel Xamax est poursuivi par de nombreux créanciers, des anciens employés licenciés, des fournisseurs et des administrations, comme la caisse de chômage.  Le président et propriétaire de Neuchâtel Xamax fait également l'objet d'une plainte au pénal pour diffamation et calomnie à l'encontre d'anciens employés du club.

De son côté la Ligue de football suisse (SFL) a annoncé mercredi dans un communiqué avoir infligé au club une amende de 20.000 francs suisses (16.400 euros) pour ne pas avoir "respecté les dispositions du règlement sur l'octroi des licences".

La SFL a estimé que "le club n'a que partiellement répondu à la demande d'informations complémentaires de la SFL après sa reprise par Bulat Chagaev". La SFL a précisé ne pas avoir reçu toutes les informations et documents demandés concernant le "budget actualisé pour la saison 2011/12" et "une garantie pour couvrir un éventuel déficit de ce budget actualisé".

Une deuxième procédure est en cours contre le club qui n'a "pas encore fourni une confirmation de paiement pour les contributions des assurances sociales pour le mois d'août".

Une autre procédure pourrait être encore ouverte si le club ne confirme pas le versement des salaires pour le mois de septembre, le paiement des contributions des assurances sociales pour le même mois et les primes pour l'assurance accident pour le troisième trimestre 2011. Un dernier délai de cinq jours lui a été accordé.

Dans un récent entretien à l'agence de presse Sport Informations, M. Chagaev a assuré que les salaires de septembre avaient été versés la semaine dernière avec son argent.  Il a également indiqué que "35 des 65 créanciers ont été payés", soulignant que le montant total des dettes s'élevait à 3,6 millions de francs suisses.

Source AFP 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

La préfecture du Doubs demande l’arrêt complet de l’exploitation de la carrière de Semondans

Après le jugement du tribunal administratif de Besançon d'annulation de dérogation "espèces protégées" de la carrière de Semondans, la préfecture du Doubs met en demeure la SAS Maillard de régulariser sa situation administrative en cessant l'activité irrégulière ou déposant un dossier de demande d'autorisation environnementale. En attendant, le fonctionnement de la carrière est suspendu.

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Affaire Narumi : la France s’apprête à demander l’extradition du suspect chilien

Le parquet de Besançon a finalisé une demande d'extradition du Chilien Nicolas Zepeda Contreras, principal suspect dans la disparition fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, qui sera transmise aux autorités chiliennes dans les prochains jours, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Haute-Saône : un aide-soignant soupçonné d’agressions sexuelles sur 13 personnes en Ehpad

Un aide-soignant, écroué en juin pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel sur quatre personnes dans un Ehpad de Haute-Saône, est suspecté d'avoir commis des faits similaires sur neuf autres victimes dans plusieurs établissements de la région, a indiqué ce jeudi 3 octobre 2019 le parquet.

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon refuse le prénom « Jihad »

Le tribunal de Dijon a annulé vendredi le prénom "Jihad" donné il y a presque un an par une mère à son nouveau-né, et que la justice considère comme ayant une "acception péjorative", a-t-on appris vendredi 27 septembre 2019 auprès du parquet.

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.04
couvert
le 23/10 à 21h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %

Sondage