Alerte Témoin

Grand Besançon : "Les gens du voyage refusent d'être séparés"

Publié le 22/07/2016 - 11:58
Mis à jour le 22/07/2016 - 12:16

Suite à la décision du parquet de Besançon ce jeudi 21 juillet 2016 selon laquelle les gens du voyage doivent quitter le site de la Malcombe d’ici 24 heures, il est légitime de se demander en quoi l’installation des ces caravanes est illégale. Le Grand Besançon répond à nos questions.

img_20140616_175019.jpg
Les caravanes installées à Pouilley-les-Vignes ©Alerte témoin - V.H

"Les personnes du voyage qui se sont installées à la Malcombe il y a une semaine devaient être à Pontarlier. Personne n’a été prévenu de leur arrivée à Besançon." affirme notre interlocuteur du Grand Besançon. Ce dernier concède que cette situation n’est "simple et satisfaisante pour personne"

"La Malcombe n'est pas une aire d'accueil prévue pour 130 caravanes impliquant plus de 200 véhicules au total"

Le site de la Malcombe "n’est pas une aire d’accueil prévue pour 130 caravanes impliquant plus de 200 véhicules au total". Le Grand Besançon rappelle qu’il existe un service d’aide aux gens du voyage et qu’il a été sollicité le week-end dernier. "Des personnes se sont rendues sur place afin de négocier mais les propriétaires des caravanes ont refusé les propositions pour être déplacés sur les aires d’accueil prévues à cet effet." 

"Les gens du voyage refusent d'être séparés"

Une des principales raisons qui explique le refus des gens du voyage est qu’ils ne veulent pas être divisés, nous confie le Grand Besançon. "Des aires de grand passage ne sont pas encore aménagées à Besançon mais il existe plusieurs aires d’accueil. Cependant, plus de 200 véhicules ne peuvent pas tous être sur la même aire d'accueil car le terrain n’est pas suffisant." 

Une procédure d’urgence a été lancée par le maire de Besançon suite au refus des gens du voyage de se déplacer ou d’être séparés. "Il existe des solutions mais ils n’en veulent pas. Alors M. Fousseret, a décidé de déposer un référé au tribunal."

Le Grand Besançon "espère" que Vital'Été reprendra normalement la semaine prochaine

Afin de ne pas pénaliser les enfants et les parents, Vital’Été s’est replié aux piscines Lafayette et Chalezeule cette semaine et le programme de la semaine prochaine reste flou. "Le Grand Besançon espère que les activités reprendront lundi à l’endroit initial mais tout dépend de la suite des événements."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.97
    couvert
    le 10/08 à 9h00
    Vent
    1.62 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    57 %

    Sondage