Polyclinique de Franche-Comté : "une situation d’étranglement économique" selon la direction

Publié le 01/03/2017 - 14:17
Mis à jour le 01/03/2017 - 18:22

Depuis mardi 28 février 2017, le personnel de la Polyclinique de Franche-Comté à Besançon est en grève, et ce jusqu'à ce soir, 20 heures. En cause : "la dégradation des conditions de travail et de rémunération". Selon la directrice, Raphaëlle Remoleur, "la Polyclinique de Franche-Comté subit depuis plusieurs années une situation d’étranglement économique, qui engendre un déficit chronique malgré une activité qui n’a cessé de croitre." 

polyclinique_de_francacaad.jpg
©Polyclinique de Franche-Comté
PUBLICITÉ

Raphaëlle Remoleur explique dans un communiqué que « Les établissements de santé publics et privés vivent depuis plusieurs années dans un environnement économique défavorable. Ceci se traduit par une baisse continue des tarifs fixés par l’État et une progression constante des charges liées à l’inflation, à la pression règlementaire et aux nouvelles techniques médicales plus couteuses. Une grande partie du secteur des cliniques et des hôpitaux se trouve ainsi en difficulté. » 

« Une perte moyenne de 1 million d’euros par an depuis 5 ans » 

Dans ce contexte, la Polyclinique de Franche-Comté « subit depuis plusieurs années une situation d’étranglement économique, qui engendre un déficit chronique malgré une activité qui n’a cessé de croitre. Ainsi, la clinique accuse une perte moyenne de 1 million d’euros par an depuis 5 ans. » 

Face à cette situation, la direction dit s’être engagée « de façon responsable dans de nombreuses actions dans le but d’améliorer la situation économique » de l’établissement. « La renégociation des accords salariaux en vigueur dans l’établissement constitue l’une des actions nécessaires à ce redressement », précise-t-elle. 

« L’enjeu de retour à l’équilibre dans cet établissement est la pérennité des activités et la sauvegarde de l’emploi » 

Des discussions, impliquant l’ensemble des salariés et leurs représentants, « ont permis d’aboutir à une proposition d’accord équilibré, qui prévoit le maintien d’une très large majorité des avantages précédents, plus favorables que les conditions prévues par la convention collective qui régit le secteur », explique Raphaëlle Ramoleur, « L’enjeu de retour à l’équilibre dans cet établissement mutualiste à but non lucratif, est la pérennité des activités et la sauvegarde de l’emploi. » 

Dès ce mercredi 1er mars, c’est autour de ces objectifs que la direction « s’engage à poursuivre les discussions avec les représentants du personnel. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.92
ciel dégagé
le 22/08 à 12h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1023.44 hPa
Humidité
44 %

Sondage