Hausse de la taxe sur les cartes grises au pays de Peugeot

Publié le 30/04/2016 - 08:16
Mis à jour le 18/04/2019 - 12:10

C'est fait. 51 voix pour et 49 contre. Les élus du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ont voté l'augmentation de la carte grise pour les Francs-Comtois. Le cheval-vapeur fiscal passera donc bien de 36 à 51 €. Un alignement non sans douleur….

recemment_mis_a_jour99.jpg
© dr twitter
PUBLICITÉ

17 M€ supplémentaire par an. C’est ce que rapporter la mesure ô combien controversée d’aligner à partir de 2017 la taxe des certificats d’immatriculation. Comme les Bourguignons, les Francs-Comtois devront donc payer 51 € le cheval-vapeur, au lieu de 36 € actuellement. Une hausse d’un peu plus de 41 %. La majorité socialiste tempère. « On ne change pas de véhicule tous les ans, il s’agit d’une hausse de 0,3 % sur l’achat d’un véhicule neuf » nous expliquait Marie-Guite Dufay.

Il n’empêche, la mesure passe mal, surtout du côté de l’opposition. « La Franche-Comté paye pour la Bourgogne » grommelle le sénateur LR de Haute-Saône Alain Joyandet qui estime qu’on change beaucoup plus souvent de voiture dans le pays de Montbélaird en raison de la présence de Peugeot. Son groupe UDI LR  préconisait au contraire un alignement vers le bas avec une baisse du tarif de 3 € par an pour les Bourgognons afin de s’aligner sur les 36 € de la Franche-Comté. Hors de question pour l’exécutif qui demande un vote à main levée.

Connaissant quelques réticences à gauche, le FN réclame un vote un bulletin secret. Refusé. François Sauvadet plaide finalement pour le vote par bulletin nominatif. Don acte. La proposition de Marie-Guite Dufay est adoptée, non sans mal…

Les réactions sur Twitter 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

carte grise

Un budget « mécanique » d’1,3 milliard d’euros pour la Bourgogne Franche-Comté

Un budget « mécanique » d’1,3 milliard d’euros pour la Bourgogne Franche-Comté

Ce vendredi 29 avril 2016, les élus du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté votent les toutes premières orientations budgétaires. L'ouverture des sessions plénière a été retardée d'une bonne demi-heure heure en raison de l'intervention inopinée d'une dizaine de militants du collectif "Nuit Debout". Durant cette longue session, il sera question d'investissements, mais aussi de la hausse -  dès 2017 -  de la taxe sur les certificats d'immatriculation (carte grise) en Franche-Comté.

Carte grise : MG Dufay très à cheval sur l’égalité entre Bourgogne et Franche-Comté

Carte grise : MG Dufay très à cheval sur l’égalité entre Bourgogne et Franche-Comté

La commission finances du conseil régional a adopté ce lundi 11 avril 2016 l'alignement de la taxe sur les certificats d'immatriculation la Franche-Comté (36 € le cheval fiscal) à ceux de la Bourgogne (51 €). C'est 17 M€ de recettes supplémentaires pour la Région. Le chef de file de l'opposition parle d'un matraquage fiscal et une pétition en ligne a déjà réuni plus de 10.000 signatures. La question, ô combien houleuse, sera débattue en session plénière le 29 avril 2016 à Dijon.

Carte grise mine

Carte grise mine

Les petits soucis et les petites polémique s'acumulent pour la Présidente de Bourgogne Franche-Comté... 

Taxe sur les cartes grises : le FN trouve « révoltant » de faire payer les Francs-Comtois

Taxe sur les cartes grises : le FN trouve « révoltant » de faire payer les Francs-Comtois

Le sujet, ô combien épineux, sera débattu lors des questions budgétaires de la de l'assemblée plénière du 29 avril 2016 au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Il est question d'harmoniser la taxe sur la carte grise entre la Franche-Comté (31 € le cheval-vapeur) et la Bourgogne (56 €). Qu'en sera-t-il réellement ? Marie-Guite Dufay dit réfléchir. En attendant, les esprits s'échauffent, notamment au FN.

Carte grise : les Francs-Comtois menacés par une augmentation de 41%

Carte grise : les Francs-Comtois menacés par une augmentation de 41%

Le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté soumettra au vote en assemblée plénière fin avril l'alignement du tarif de la taxe sur les certificats d'immatriculation des véhicules de la Franche-Comté sur celui de la Bourgogne. Actuellement, cette taxe est de 36 euros pour les Francs-Comtois, elle atteindrait 51 euros à partir du 1er janvier 2017. Si cette décision est votée, il s'agira d'une promesse de campagne non respectée de Marie-Guite Dufay. 

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.33
pluie modérée
le 22/09 à 21h00
Vent
4.42 m/s
Pression
1013.18 hPa
Humidité
97 %

Sondage