Illuminations et marché de Noël de Besançon, c'est parti

Publié le 28/11/2008 - 21:21
Mis à jour le 28/11/2008 - 21:21

Comme prévu, les lumières se sont allumées ce 28 novembre 2008 sur Besançon. Mais ce n’est pas encore cette année que la capitale comtoise rivalisera avec les illuminations et le marché de Noël de Montbéliard. Nos premières impressions…

PUBLICITÉ

 

Comme tous les ans, des rumeurs circulaient dans la ville annonçant que cette année, le marché de Noël allait être digne de celui de Montbéliard. Difficile de le croire en arpentant ses allées en ce premier jour d’ouverture. Côté forme, rien à redire. Les chalets sont bien disposés, les allées larges illuminées de guirlandes rouges et blanches, le sapin est plus harmonieusement décoré que l’an passé, la fontaine s’illumine élégamment et les petits charmes scintillent en bleu. Côté fond, rien de bien nouveau dans les propositions de cadeaux qui sont loin d’émaner toutes d’artisans. Hormis bien sûr, la partie Canada. A noter cependant un bel espace dédié aux artisans d’art sous le chapiteau réservé en 2007 à la buvette et aux concerts. Dans les allées du marché, certains se plaignaient d’ailleurs déjà de la disparition d’un vaste espace où se tenir au chaud pour boire ou manger l’un des produits vendus sur le marché.
 
Sur la place du Huit Septembre
Un second sapin s’y est installé à son emplacement habituel. S’il ne compte qu’une guirlande lumineuse, il s’orne d’autres décorations constituées de peluches accrochées dans les branches. Juste à côté, l’habituel manège en carrousel est remplacé pour cette période de Noël par le petit train du père Noël, l’an passé à Granvelle. Quant au bassin, il sert de cadre à une mise en scène évoquant le Canada par ses animaux, tous en diodes blanches, et des sapins lumineux rouges. Tout autour des panneaux sur le développement durable. Cet espace aura-t-il autant de succès que les pingouins de l’année dernière. Pas si sûr !
 
Et les lumières dans tout ça
Il y a de belles choses et d’autres moins heureuses selon mon goût. Je préfère par exemple les gros ronds blancs suspendus dans la rue de la République aux rideaux rouges et bleus qui cantonnent pont Battant et pont de la République. Dommage aussi qu’il n’y ait pas d’unité dans les décorations et les couleurs. D’un même endroit, on peut ainsi voir de belles guirlandes rouges et blanches et de plus petites jaunes.
Ah, j’oubliais ! Place Pasteur, au pied de l’arbre, dans trois gros pots rouges ont poussé de drôles de boules. Certains y voient des cactus, d’autres des bonhommes de neige. A la fois original et décoratif.
 
Et vous, que pensez-vous de ce millésime 2008 ?
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Les 3 B • En devenant communauté urbaine au 1er juillet 2019, le Grand Besançon passe un cap et se dote d'une marque d'attractivité déclinable par les différents acteurs publics et privés du territoire qui ont participé à sa co-construction : "Besançon, Boosteur de bonheur", plus qu'une promesse mais un véritable art de vivre à la bisontine que les différents acteurs locaux vont s'approprier

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.66
ciel dégagé
le 27/06 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1022.45 hPa
Humidité
93 %

Sondage