Ils sont vent debout contre les éoliennes

Publié le 26/03/2017 - 11:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:47

Plus de 250 manifestants en provenance de toute la Bourgogne Franche-Comté ont défilé dans les rues de Besançon pour s'opposer aux projets d'implantations d'éoliennes qui fleurissent…

eolienne_villages.jpg
© ACBFC
PUBLICITÉ

Le schéma régional éolien déploie ses ailes dans la région. Il est une des réponses au paquet climat-énergie de Kyoto. Le fameux 3 x 20 : baisse de 20% des consommations d’énergie, diminution de 20 % des émissions de gaz à effet de serre et 23 % de la part d’énergie renouvelable d’ici 2020.

Les projets de parc éolien se multiplient à Maison du Bois, Arçon, Vieilley ou encore celui d’un parc de 29 éoliennes entre Rougemont et Baume les Dames. Sur ce dernier, quatre éoliennes de 180 mètres de hauteur se sont élevés en septembre dernier  Fontenelle. Les De Moustier ne s’attendaient à voir ces grands mats et ces pales « défigurer » autant le domaine du château de Bournel. Ils ont décidé de saisir la justice. 

ACBFC réclame une distance minimale de 10 fois la hauteur de l’éolienne

Et les mécontents sont légion. De nombreuses associations d’habitants protestent contre l’implantation de parc éolien. Réunies au sein du collectif ACBFC, elles réclament notamment que la distance minimum entre les éoliennes et les habitations soient de 10 fois la hauteur du mat, soit à 1,8 km pour une élioenne de 180 mètres. La réglementation impose une distance de 500 mètres. « Et aujourd’hui, les éoliennes peuvent atteindre 220 mètres… » selon le collectif qui doute de leur efficacité puisque « la région est une des moins ventées de France... »

Les manifestants ont déambulé de l’esplanade des droits de l’homme jusqu’au conseil régional. Une délégation d’ACBFC sera reçue ce lundi 27 mars 2017 par la présidente de région Marie-Guite Dufay. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Canicule : la Franche-Comté en vigilance orange, 38°C en plaine mardi après-midi

Canicule : la Franche-Comté en vigilance orange, 38°C en plaine mardi après-midi

Mise à jour ce mardi à 8h00 • Le Doubs, la Haute-Saône, Belfort et le Jura sont placés en vigilance orange canicule par Météo France. L'épisode de canicule qui débute s'annonce d'intensité exceptionnelle. Il fera chaud mardi après-midi mais encore plus chaud mercredi et jeudi. Atmo Bourgogne Franche-Comté prévoit un pic de pollution à l'ozone.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 32.82
couvert
le 23/07 à 15h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1017.28 hPa
Humidité
39 %

Sondage