Ils sont vent debout contre les éoliennes

Publié le 26/03/2017 - 11:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:47

Plus de 250 manifestants en provenance de toute la Bourgogne Franche-Comté ont défilé dans les rues de Besançon pour s’opposer aux projets d’implantations d’éoliennes qui fleurissent…

 ©
©

Le schéma régional éolien déploie ses ailes dans la région. Il est une des réponses au paquet climat-énergie de Kyoto. Le fameux 3 x 20 : baisse de 20% des consommations d'énergie, diminution de 20 % des émissions de gaz à effet de serre et 23 % de la part d'énergie renouvelable d'ici 2020.

Les projets de parc éolien se multiplient à Maison du Bois, Arçon, Vieilley ou encore celui d'un parc de 29 éoliennes entre Rougemont et Baume les Dames. Sur ce dernier, quatre éoliennes de 180 mètres de hauteur se sont élevés en septembre dernier  Fontenelle. Les De Moustier ne s'attendaient à voir ces grands mats et ces pales "défigurer" autant le domaine du château de Bournel. Ils ont décidé de saisir la justice. 

ACBFC réclame une distance minimale de 10 fois la hauteur de l'éolienne

Et les mécontents sont légion. De nombreuses associations d'habitants protestent contre l'implantation de parc éolien. Réunies au sein du collectif ACBFC, elles réclament notamment que la distance minimum entre les éoliennes et les habitations soient de 10 fois la hauteur du mat, soit à 1,8 km pour une élioenne de 180 mètres. La réglementation impose une distance de 500 mètres. "Et aujourd'hui, les éoliennes peuvent atteindre 220 mètres…" selon le collectif qui doute de leur efficacité puisque "la région est une des moins ventées de France..."

Les manifestants ont déambulé de l'esplanade des droits de l'homme jusqu'au conseil régional. Une délégation d'ACBFC sera reçue ce lundi 27 mars 2017 par la présidente de région Marie-Guite Dufay. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Un Propithèque couronné quitte la Citadelle de Besançon pour les Pays-Bas

Dans le cadre du Programme européen de sauvegarde des propithèques couronnés et sur recommandation du primatologue coordinateur de cette espèce, la femelle Propithèque couronné, Tahiry, née en décembre 2019 au Muséum, est partie au zoo d’Apenheul (Pays-Bas) ce samedi 3 décembre pour former un nouveau couple avec un mâle de la même espèce.

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger Kelton dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Le projet expérimental de revalorisation du site Kelton à Besançon, présenté au Salon des maires à Paris

Mardi 22 novembre, le groupe SMCI sera présent au Salon des maires à Paris pour présenter un projet expérimental hors du commun sur le site Kelton à Besançon dont l’objectif premier est la revalorisation de la friche industrielle à des fins environnementales. Explications.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.34
légères chutes de neige
le 09/12 à 6h00
Vent
0.97 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
93 %