Jacques Grosperrin souhaite présider le Grand Besançon

Publié le 02/04/2014 - 16:53
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:23

Après la victoire de Jean-Louis Fousseret (47,39%) pour exercer un troisième mandat à la mairie de Besançon ce dimanche 30 mars, Jacques Grosperrin (44,41%) se dit pre?t a? œuvrer pour le de?veloppement de Besanc?on et de son agglome?ration. Il souhaite également présider l'agglomération "pour que le pouvoir soit partagé (...) puisque le Maire dit qu'il veut travailler avec tout le monde" indique Ludovic Fagaut, porte-parole de Jacques Grosperrin.

grosperrin_sourit.jpg
Jacques Grosperrin ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Dans un communiqué du 31 mars, Jacques Grosperrin indique que "j'aimerais que l’on ait une certaine logique en termes de compe?tences et une vision intelligente de l’avenir. Les compe?tences permettant a? notre territoire de changer de mode?le de de?veloppement ne se trouvent pas a? la ville, mais au Grand Besanc?on : de?veloppement e?conomique, commercial et touristique, e?quipements culturel et sportif, voiries et transports, ame?nagement territorial. Or de?s 2017, le cumul des mandats ne sera plus possible et l’Agglome?ration ne pourra plus e?tre tenue par le maire de Besanc?on." 

Il ajoute que "Pour que la gouvernance commune qu’il propose soit e?tablie sur un contrat de transparence et de confiance, pour que l’efficacite? prime en me permettant d’initier et de suivre mes actions, il doit me donner la compe?tence ade?quate. La solution est donc assez simple, mais elle lui appartient entie?rement. Elle passe force?ment par l’agglome?ration ou?, qui plus est, le caracte?re apolitique des actions s’est toujours re?ve?le? essentiel."

Ce mercredi 2 avril, Jacques Grosperrin et Jean-Louis Fousseret n'ont pas encore pris contact pour aborder le sujet de la présidence du Grand Besançon.

Integralité du communiqué :

"Jacques Grosperrin re?pond favorablement a? la proposition du Maire de Besanc?on.

Suite a? la proposition de M. le Maire de Besanc?on, Jacques Grosperrin se dit pre?t a? œuvrer pour le de?veloppement de Besanc?on et de son Agglome?ration : « Il est temps d’agir pour l’emploi local en changeant de mode?le de de?veloppement. Je suis heureux que M. le Maire de Besanc?on l’ait compris. »

Les premie?res de?clarations de M. le Maire de Besanc?on ont e?te? pour Jacques Grosperrin, candidat de l’Union de la Droite et des Centres (MoDem – UMP – UDI). Dans la presse quotidienne re?gionale de ce jour, M. le Maire a de?clare? sa volonte? d’ouverture et de travail en commun avec Jacques Grosperrin.

Jacques Grosperrin en prend note : « M. le Maire partage visiblement mon diagnostic quant a? la gravite? de la situation e?conomique et sociale de Besanc?on et de ses alentours. Je suis heureux de cet esprit d’ouverture qui re?pond a? ma logique d’Union propose?e aux Bisontines et Bisontins, mais aussi aux Grands Bisontins. L’urgence de la situation est claire : souhaitons-nous conserver a? Besanc?on sa stature de Capitale re?gionale ou bien pre?fe?rons-nous devenir la sous-pre?fecture de Dijon ?

Les re?sultats des e?lections municipales sur Besanc?on ont montre? combien les Bisontines et Bisontins sont partage?s. Pre?s de 1 000 voix seulement nous se?parent sachant que nous e?tions dans une triangulaire. M. le Maire repre?sente seulement 25% des votes exprime?s. J’en repre?sente quasi autant. La majorite? absolue n’est plus de mise. Et combien de de?c?us, de re?signe?s re?fugie?s dans le vote extre?me ou l’abstention. Le nombre e?leve? de bulletins nuls est aussi a? noter. Mais c’est le fait qu’il a souvent e?te? l’expression e?crite d’une de?ception de?mocratique qui me pose question. La prise en compte de cette lassitude est prioritaire.

Je re?ponds donc favorablement a? la sollicitation de M. le Maire de Besanc?on. Pour autant, j’aimerais que l’on ait une certaine logique en termes de compe?tences et une vision intelligente de l’avenir. Les compe?tences permettant a? notre territoire de changer de mode?le de de?veloppement ne se trouvent pas a? la ville, mais au Grand Besanc?on : de?veloppement e?conomique, commercial et touristique, e?quipements culturel et sportif, voiries et transports, ame?nagement territorial. Or de?s 2017, le cumul des mandats ne sera plus possible et l’Agglome?ration ne pourra plus e?tre tenue par le maire de Besanc?on. Anticipons !

Pour que la gouvernance commune qu’il propose soit e?tablie sur un contrat de transparence et de confiance, pour que l’efficacite? prime en me permettant d’initier et de suivre mes actions, il doit me donner la compe?tence ade?quate. La solution est donc assez simple, mais elle lui appartient entie?rement. Elle passe force?ment par l’agglome?ration ou?, qui plus est, le caracte?re apolitique des actions s’est toujours re?ve?le? essentiel.

A ce jour, la Pre?sidence de la Communaute? d’Agglome?ration du Grand Besanc?on de?pend d’un re?glement qui voit le Maire de la ville-centre nomme? de facto Pre?sident de l’Agglome?ration. Soit M. le Maire propose d’ouvrir cette nomination au vote a? bulletin secret et je me porterais candidat, soit M. le Maire me de?signe comme Pre?sident du Grand Besanc?on.

Je suis totalement ouvert a? cette proposition de gouvernance de « salut public », mais il est ne?cessaire de clarifier les compe?tences et les responsabilite?s de chacun."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Boris Boillon « radié » du Quai d’Orsay

Originaire de Pontarlier, Boris Boillon est connu pour avoir été conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Élysée et ex-ambassadeur en Irak et Tunisie. Il a été "radié" du Quai D'Orsay par un décret présidentiel du 17 octobre 2019, apprend-on ce mercredi par le quotidien La Lettre A.  

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Municipale 2020 à Besançon : Jacques Grosperrin reproche aux candidats de « manquer d’imagination » dans leur programme

Dans un communiqué de lundi 21 octobre 2019, l'ancien candidat à l'élection municipale en 2014 Jacques Grosperrin dit être "surpris et flatté" par les candidats à l'élection en 2020 qui auraient un programme largement inspiré du sien. Il leur reproche de ne pas "avoir d'imagination".

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.04
couvert
le 23/10 à 21h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
88 %

Sondage