Jean Pétrement, directeur artistique du Théâtre Bacchus: "La situation reste précaire"

Publié le 01/04/2011 - 11:33
Mis à jour le 01/04/2011 - 11:33

Le 24 mars dernier, la Ville de Besançon a voté une subvention à la Compagnie Bacchus. L’occasion de refaire le point sur la situation financière du Théâtre Bacchus, qui menaçait de fermer ses portes l’an passé, avec son directeur artistique Jean Pétrement.

1301664233.jpg
Jean Pétrement, directeur artistique du Théâtre Bacchus ©fabrice barbier
PUBLICITÉ
La Ville de Besançon vient de vous octroyer une subvention. Est-ce le bout du tunnel pour Bacchus ?
Il y a un an, la Cie Bacchus était dans une situation catastrophique, proche de quitter le Théâtre Bacchus qu’elle a crée en 1988… Grâce à la mobilisation de l’association "Les Amis de Bacchus", mais également à tous les soutiens individuels,  associatifs …, que nous remercions sincèrement, le Conseil Municipal de Besançon a voté à l’unanimité une subvention de 15.000 euros. Cette première reconnaissance du travail de la Cie Bacchus augure de relations apaisées avec la Ville et permet de nous sortir provisoirement de l’ornière financière…

Provisoirement ?

La situation reste en effet précaire et "Les Amis de Bacchus" ont décidé de continuer à accompagner le projet. Et nous les en remercions sincèrement. Aussi le vendredi 8 avril à 20h, l’association "Les Amis de Bacchus" tiendra-t-elle son Assemblée Générale à la Chapelle Bacchus et envisagera avec tous ceux qui le souhaitent les futures modalités d’actions…

Il y a 26 ans que la Cie Bacchus a décidé de s’installer à Besançon, nous aimons cette ville et sa région, le public que nous y avons rencontré et celui qu’il nous reste à découvrir…
 
Dans les discussions avec la mairie en juillet dernier, il avait été envisagé de programmer des spectacles du Théâtre Bacchus au théâtre municipal permettant d’accueillir plus de spectateurs. Est-ce toujours d’actualité ?

En effet, la dimension du «plateau», de la scène du Théâtre Bacchus ne nous permet pas de proposer ou même d’envisager certains projets. De plus, la capacité d’accueil des spectateurs (120 places maximum) induit une économie forcément déficitaire pour un certain nombre de ces projets. Aussi, la décision de la Ville de Besançon de nous octroyer quelques dates au Théâtre Musical pour la saison 2011-2012 nous réjouit-elle et va nous permettre, par exemple, de créer la version salle de "Don Quichotte" (fin mai, début juin 2012), de pouvoir donner une dimension scénographique à "Fin de Partie" (de S.Beckett) en janvier 2012, et d’accueillir plus de spectateurs pour la centième de "Proudhon modèle Courbet" début novembre 2011. Cette programmation au Théâtre Musical sera intégrée à la programmation du Théâtre Bacchus (abonnements, etc…) et donnera ainsi une autre dimension à notre présence à Besançon. Encore faut-il que la communication restreinte du Théâtre Bacchus s’élargisse pour nous permettre d’accueillir d’autres publics…
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.36
ciel dégagé
le 19/06 à 15h00
Vent
3.5 m/s
Pression
1010.11 hPa
Humidité
53 %

Sondage