Alerte Témoin

J. Acard et A. Chudzik suspendus du Front National : scission du groupe FN de Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 30/06/2017 - 18:17
Mis à jour le 01/07/2017 - 11:05

Le groupe FN du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté s'est scindé en deux ce vendredi 30 juin 2017 : sa présidente, l'eurodéputée Sophie Montel, a été démise de ses fonctions par Marine Le Pen, alors que deux de ses proches, le Bisontin Julien Acard et Antoine Chudzik ont été suspendus du Front National.

recemment_mis_a_jour197.jpg
© dr twitter

"Le groupe FN à la région s'est recomposé ce (vendredi) matin en assemblée plénière" et "Sophie Montel n'en est plus la présidente", selon un élu régional FN qui fait partie du nouveau groupe.

Le groupe baptisé "Front national - Rassemblement Bleu Marine (FN-RBM)" a été rejoint par 16 de 24 élus régionaux frontistes. Marcel Stephan "présidera le groupe pour l'instant" et pour la suite "une présidence tournante est envisagée", a indiqué la conseillère régionale FN Sylvie Beaulieu. Avec moins de 10 conseillers autour d'elle, Sophie Montel n'a plus assez d'élus pour constituer un groupe.

  • "Personne ne m'a demandé si je voulais faire partie du nouveau groupe FN, ça veut dire que les instructions sont claires", a confié Sophie Montel, une proche de Florian Philippot.

Comportement "inacceptable"  Julien Acard et Antoine Chudzik lors des législatives

Au FN depuis 1987, elle était arrivée en tête du premier tour de l'élection régionale de 2015, imposant une triangulaire gagnée de justesse par le PS. Le parti reproche à Mme Montel de soutenir les conseillers régionaux Julien Acard et Antoine Chudzik malgré leur suspension du Front national, a indiqué le secrétaire général du FN Nicolas Bay dans un courrier transmis aux élus.

Ces deux élus seront convoqués devant les instances disciplinaires du parti, "en raison de leur comportement inacceptable lors de la campagne des élections législatives et de leurs propos très hostiles à la direction du mouvement", précise le courrier.

"Nous avons eu un échange viril avec Nicolas Bay pendant les législatives, j'ai remis en cause sa capacité à diriger la campagne, ce que je maintiens", a expliqué Julien Acard. Mme Montel, qui avait refusé de "censurer deux élus qui tiennent la route", "n'admet pas" en revanche que des élues régionales dont elle avait demandé l'exclusion du FN, Karine Champy et Valérie Redl, soient réintégrées dans le nouveau groupe FN-RBM. "Elles ne s'inscrivent pas dans le cadre de la dédiabolisation du parti", fustige-t-elle.

"La Bourgogne-Franche-Comté avec Sophie Montel, c'était un soutien inconditionnel à Philippot et nous on veut plutôt rentrer dans le rang de ce que fait Marine Le Pen", confie l'élu du nouveau groupe FN-RBM. "Marine Le Pen a annoncé une refondation du FN et depuis, Sophie Montel a fait énormément d'esclandres sur Twitter" et de la "provocation", estime-t-il.

Sophie Montel "est débarquée", "la scission du FN est en marche !", a pour sa part tweeté François Sauvadet, président du groupe de l'Union des républicains de droite et du centre au conseil régional.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.05
    ciel dégagé
    le 07/08 à 6h00
    Vent
    0.5 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage