La baisse de la TVA sur les tampons et les serviettes hygiéniques rejetée à l'Assemblée

Publié le 16/10/2015 - 07:16
Mis à jour le 16/10/2015 - 07:16

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit de mercredi 14 à jeudi 15 octobre 2015 la demande de députés socialistes d'appliquer un taux de TVA à 5,5% aux produits de protection hygiénique féminine.

PUBLICITÉ

Cet amendement contre la « tampon tax », qui avait pourtant été accepté mardi en commission, était porté par la présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée, Catherine Coutelle, qui considère ces produits comme « de première nécessité ». Elle relayait la demande du collectif Georgette Sand, qui a lancé une pétition ayant recueilli plus de 17.000 signatures. « La lutte continue », a affirmé ce jeudi 15 octobre sur Twitter le collectif.

Les tampons et la mousse à raser, même combat? 

Le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert a indiqué que « le gouvernement ne souhaite pas bouger sur les taux de TVA » dans le cadre du projet de budget pour 2016. Il a relevé qu’un taux de 20% était appliqué aux mousses à raser pour hommes et que « le débat est passionné » mais « pas simple« . La mesure pour les tampons, serviettes et autres coupes menstruelles était évaluée à 55 millions d’euros. 

La comparaison avec la mousse à raser a été vivement critiquée sur Twitter. Contrairement aux protections périodiques, la mousse à raser est un produit cosmétique et ne peut être considérée comme un produit de première nécessité, s’insurgent de nombreux internautes.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.69
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage