La Cour des comptes recommande aux collectivités de freiner leurs dépenses

Publié le 15/10/2013 - 11:49
Mis à jour le 16/10/2013 - 10:23

La Cour des comptes passe à la loupe les dépenses des collectivités locales et recommande leur "freinage" dans son premier rapport annuel consacré aux finances publiques locales, publié lundi. Si "la situation financière d'ensemble des collectivités territoriales est globalement saine", selon la Cour, "le freinage de la dépense locale est une nécessité", a déclaré Didier Migaud, son Premier président, en présentant le rapport à la presse.

aleqm5g7jindmrca8bqiq3qyphxthuhfsa.jpeg
©AFP/Archives, Thomas Samson
PUBLICITÉ

« Les collectivités doivent, comme chaque acteur public, apporter leur contribution au redressement des comptes publics », a-t-il martelé. Il rappelle que la France s’est engagée dans le programme de stabilité de limiter à 0,5% sur 2015-2017 la croissance des dépenses locales en volume. Il souligne que l’augmentation des dépenses de fonctionnement des collectivités « sont celles qui ont le plus progressé au sein des administrations publiques : 3,1% en plus de l’inflation chaque année en moyenne depuis 1983 ».

Il précise que les transferts de compétences aux collectivités « n’expliquent qu’une partie » de cette hausse car « en périmètre constant les dépenses ont augmenté de 1,38 point de PIB en plus de l’inflation chaque année ». « Les dépenses de fonctionnement se sont davantage accrues que les recettes », ajoute-t-il.

Le déficit des administrations publiques locales « a doublé »

Tout en notant qu’en 2012 le déficit des administrations publiques locales (3,1 milliards d’euros) « reste peu élevé », représentant 3% de l’ensemble des déficits publics, la Cour relève que ce déficit « a doublé ». Elle épingle en particulier les dépenses des communes et intercommunalités, estimant que les départements qui ont charge notamment le RSA (Revenu de Solidarité active) sont dans une situation plus difficile que les communes et les régions.

« mise en commun des moyens entre collectivités » et « une meilleure gestion du patrimoine »

La Cour a particulièrement étudié les dépenses en personnel qui représentent environ 35% des dépenses de fonctionnement (plus de 50% pour les communes). Béziers, où « une demi-journée de repos est accordée chaque semaine à tous les agents », est notamment citée. Les magistrats préconisent de mieux maîtriser « les avancements et la gestion du temps de travail », mais aussi « la mise en commun des moyens entre collectivités » et « une meilleure gestion du patrimoine », en particulier immobilier.

Les collectivités sont « peu endettées »

Le rapport admet que les collectivités qui assurent plus de 70% de l’investissement public « sont peu endettées » avec une dette publique de 174 milliards d’euro en 2012, soit 9,5% seulement de l’endettement public. M. Migaud remarque toutefois que ce faible niveau « traduit avant tout le fait que les collectivités ont pu, au cours des dernières années, ajuster le produit de leurs recettes, en particulier fiscales, au niveau de leurs dépenses ». Les concours de l’Etat représentent 36% de leurs ressources (75 milliards d’euros). Gelés en 2012 il seront réduits de 6% d’ici à 2015.

Mise en garde

Le cour met donc en garde contre une hausse de la fiscalité locale pour compenser la baisse de la dotation. Le rapport pointe comme autre source de préoccupation « l’hétérogénéité croissante » des situations financières des collectivités. Il recommande « un renforcement de la péréquation + horizontale + c’est-à-dire des redistribututions de recettes. Elle recommande de moduler la baisse de dotation en fonction des besoins de chaque collectivité.

Enfin le rapport souhaite la mise en place d’une « véritable gouvernance des finances locales », par exemple dans le cadre du Haut conseil des territoires prévu par le projet de loi de décentralisation.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.14
couvert
le 21/10 à 9h00
Vent
1.58 m/s
Pression
1018.32 hPa
Humidité
86 %

Sondage