La maternité de la Clinique de Montbéliard de nouveau fermée

Publié le 01/04/2015 - 08:46
Mis à jour le 01/04/2015 - 08:46

L'Agence régionale de santé (ARS) de Franche-Comté a décidé de suspendre une nouvelle fois l'activité de gynécologie obstétrique de la Clinique de Montbéliard, en raison de "dysfonctionnements graves et récurrents" relevés après le décès récent d'une patiente.

Dès le 7 avril

PUBLICITÉ

Cette suspension doit prendre effet le 7 avril, a précisé l’ARS dans un communiqué, justifiant sa décision par les résultats d’une inspection qu’elle avait diligentée « suite au décès d’une patiente de 42 ans » après une césarienne réalisée dans cet établissement en février.

Ce décès et celui d’une autre patiente en avril 2012 dans cette clinique (pour lequel deux médecins ont subi des sanctions disciplinaires) font l’objet d’une information judiciaire, a indiqué mardi le parquet de Montbéliard. Et quatre autre dossiers « dans lesquels est susceptible d’être mis en cause
le service de gynécologie obstétrique de la Clinique de Montbéliard, sont actuellement en cours au cabinet du juge d’instruction« , a précisé la procureure de la République Thérèse Brunisso.

Il s’agit des décès de deux nouveau-nés au moment de la naissance, en avril 2012 et novembre 2013, et de deux cas d’hystérectomies (ablations de l’utérus) ayant provoqué des « dommages irréversibles à l’appareil urinaire », en 2010 et 2013. Le médecin mis en cause dans ces deux dernières affaires s’était suicidé en 2013.

Le recrutement de praticiens en cause

L’ARS ne s’est pas prononcée sur les causes du décès de la patiente survenu en février dernier, renvoyant à l’enquête judiciaire en cours. Mais l’inspection qu’elle a diligentée après ce décès « a mis en évidence des dysfonctionnements graves et récurrents en matière d’organisation, ne permettant pas de garantir la continuité et la sécurité des soins », a-t-elle expliqué.

Rappelant qu’elle avait déjà suspendu l’activité de la maternité en 2014 pour des raisons similaires, elle estime que l’établissement n’a pas respecté les engagements pris alors pour obtenir la levée de cette sanction. « Les engagements pris en matière de recrutement de praticiens ne se sont pas concrétisés », a notamment déploré l’ARS, demandant à la clinique de « prendre toutes les mesures nécessaires au rétablissement de la qualité des soins et de la sécurité des parturientes et des nouveau-nés ».

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.2
couvert
le 14/10 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1010.63 hPa
Humidité
79 %

Sondage