La mosaïque de Lumière inaugurée

Publié le 06/01/2011 - 19:08
Mis à jour le 06/01/2011 - 19:08

Ce 6 janvier, c’est à la nuit tombée qu’a été inaugurée la mosaïque du collège Lumière à Besançon. Fraîchement élu à la tête du conseil général du Doubs, au moment de sa découverte en avril 2004, Claude Jeannerot avait pris l’engagement de la valoriser in situ. C’est désormais chose faite, moyennant 400.000 euros.

PUBLICITÉ
« Il me semblait hautement symbolique de restituer à la population bisontine une partie de son passé et de permettre aux collégiens d’être en permanence reliés à ce qui fait ici notre riche histoire. Mais je n’imaginais pas que cela mettrait autant de temps », a déclaré Claude Jeannerot lors de cette inauguration.
 
Il aura effectivement fallu 7 ans pour que cette mosaïque romaine à décor géométrique datant du IIe  siècle soit restaurée par des spécialistes à Périgueux et réinstallée à l’entrée du collège. Le tout pour un coût de 400.000 euros (dont 89.000 euros pour la restauration), ainsi répartis : 300.000 euros financés par le Conseil général du Doubs,100.000 euros par la DRAC.
Le parti pris a été de la placer en bordure de rue, sous un vitrage constitué de trois couches de verre, afin que l’on puisse se promener sur la mosaïque pour mieux l’admirer. « Les services de la Ville en ont profité pour refaire l’esplanade. Plusieurs places de stationnement ont été supprimées et l’éclairage changé pour mettre plus en valeur la mosaïque», a précisé le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret qui a ajouté «Nous allons encore continuer à creuser pour trouver des mosaïques dans la ville.  Mais j’espère qu’on n’en trouvera pas trop sur le parcours du tramway. »
 
 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.09
couvert
le 22/04 à 3h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1010.602 hPa
Humidité
78 %

Sondage