La Poste de Besançon récompensée

Publié le 05/10/2011 - 17:09
Mis à jour le 05/10/2011 - 17:09

Suite au challenge annuel éco-conduite lancé par la Direction nationale du courrier de La Poste, la plateforme de préparation et de distribution du courrier de Besançon s’est vu remettre le prix Performance CO2. Celui-ci récompense l’établissement dont les émissions de gaz à effet de serre ont été les plus réduites dans chaque région.

photo_macommune_1317818605_0.jpg
Karine Théa a remis le prix Performance CO2 à Emmanuel Santocono ©DR
PUBLICITÉ
Ce prix  Performance CO2 a été remis le mardi 4 octobre 2011 par Karine Théa, nouvelle directrice du courrier en Franche-Comté, à Emmanuel Santocono, directeur de la plateforme de préparation et de distribution du courrier de Besançon, située rue Albert Thomas, l’établissement franc-comtois récompensé. 
Ce prix s’inscrit dans la politique actuelle du groupe La Poste en terme de développement durable et responsable. Le groupe «actionne plusieurs leviers dans un même objectif de diminution de ses émissions de CO2. Cette réussite passe par une évolution des comportements quotidiens, une optimisation de la logistique, et par l’intégration de véhicules propres. D’ici 2012, La Poste vise une réduction de 15% des émissions de CO2», précise La Poste. 
Côté chiffres, Le groupe signale qu’en 2009, année où le Courrier a formé plus de 59.000 collaborateurs, ce métier a diminué ses émissions de CO2 de 10.000 tonnes, a enregistré une baisse de sa sinistralité automobile de 10% et économisé 10 millions d’euros (carburant, sinistralité et entretien), ajoutant: «En Franche Comté 1.152 agents ont été formés. 350 ont déjà eu une seconde formation de rappel. L’objectif est que 100% des agents soient formés. La sinistralité en Franche-Comté a baissé de plus de 37% entre 2010 et 2011».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.18
peu nuageux
le 23/05 à 21h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1016.59 hPa
Humidité
90 %

Sondage