La pratique de l'apnée peut "servir dans la vie de tous les jours"

Publié le 27/11/2014 - 13:56
Mis à jour le 28/11/2014 - 11:17

Mise en lumière par le film "Le Grand Bleu", l'apnée attire de plus en plus d'adeptes. Cette pratique sportive comporte en fait plusieurs disciplines. Une commission dédiée, au sein de la Ligue de Franche-Comté, se charge de les faire découvrir au plus grand nombre. Son responsable, Philippe Signoret, nous en dit plus.

Sport

PUBLICITÉ

Macommune.info : Quand cette commission a t-elle été créée ?

Philippe Signoret : « La ligue de Franche-Comté est une déclinaison régionale de l’organisation fédérale de la Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM). Nous y avons créé une commission apnée il y a deux ans car des formations avaient été déployées au niveau local pour qu’il y ait des encadrants. Plusieurs personnes devenues initiateurs et entraîneurs à l’apnée ont ainsi permis de développer l’activité dans différents clubs de la région sur Besançon, Pontarlier et Dole. Dernièrement, des Belfortains sont aussi venus grossir nos rangs.

Au départ, l’apnée était surtout pratiquée dans les trois clubs de Besançon et c’était le désert ailleurs. Aujourd’hui, la pratique est davantage répandue. Au sein du Besançon Université Club (BUC) de plongée dont je fais partie, nous sommes 35 pratiquants. La ligue de Franche-Comté regroupe pour sa part environ 200 adhérents souvent adossés à des clubs de plongée avec bouteille. Une équipe de Franche-Comté d’apnée a par ailleurs été mise en place cette année. Elle est composée de 5 femmes et 5 hommes ayant réalisé les meilleures performances au cours de la saison 2013-2014. Bruno Saisset en est le coach. »

Qui peut faire de l’apnée ?

« C’est une activité ouverte à tous. Il existe un âge minimal qui varie en fonction des réglements de chaque club. En général, ça comme à 14 ans, sans limite d’âge maximal. Notre senior au sein du BUC plongée est âgée de 64 ans et elle a participé au championnat de France deux années de suite. Souvent, les gens viennent essayer et en font une activité de loisir. Mais, de plus en plus, se développe une pratique en compétition.

L’apnée demande beaucoup de maîtrise de soi et de gestion de l’effort car on ne ventile pas et on n’amène plus d’oxygène au corps, ce qui peut tendre vers l’hypoxie. Du coup, on va vers l’économie de ses efforts. Cela peut être dangereux si ce n’est pas encadré. Nous pratiquons des exercices de relaxation, ainsi que du yoga et de la sophrologie. Ce sont des techniques de préparation qui peuvent servir dans la vie de tous les jours. »

Quelles sont les différentes disciplines ?

« Il y a bien sûr l’apnée statique où on immerge les voies respiratoires et où on doit rester le plus longtemps possible. Il y a aussi le dynamique, avec ou sans palme, où il est question de parcourir des distances. Le poids constant, avec ou sans palme également, consiste à descendre et à remonter avec un lestage. On pratique aussi les sprints qui nécessitent de l’endurance (16 X 25m ou 16 X 50m). Enfin, il y a le « no limit » qui ne rentre pas dans le cadre de la FFESSM. Il s’agit de descendre le plus profond possible comme ce que l’on voit dans « Le Grand Bleu ».

Les prochains rendez-vous :

  • Initiation-découverte dans le cadre du Téléthon à la piscine Mallarmé à Besançon, les 5 et 6 décembre
  • Première manche de coupe de la Ligue à Pontarlier, le 7 décembre
  • Championnat de Franche-Comté à Belfort, le 28 janvier
  • Manche de la coupe de France à Besançon, les 21 et 22 mars
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités débarque avec une programmation éclectique…

Le festival Saônorités revient pour une nouvelle édition samedi 10 juin 2017 à l'Espace du marais à Saône. Huit concerts gratuits sont prévus avec les artistes et groupes : Ashtray, Lily Riposte,Alfred Massaï, Black Bottle, Hi Levelz, Gunwood, Opsa Dehëli, Sorg. Raphaël Lazzeroni, responsable et programmateur du festival Saônorités, dévoile les coulisses du festival. Interview.

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Réchauffement climatique : « Nous gagnerons 4 à 5 degrés d’ici la fin du siècle »

Le Franc-Comtois Frédéric Parrenin, glaciologue et paléoclimatologue rattaché à l’Université de Grenoble, animera deux conférences sur les dérèglements climatiques à Audincourt le 25 septembre et à Ornans, le 26 septembre 2015. Ses recherches ont fait l'objet d'un article dans le New-York Times. Il répond aux questions de macommune.info.

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Comment devient-on magicien ? Portait du Bisontin Filoo Justyn

Filoo Justyn est tombé dans la magie lorsqu'il avait… 34 ans ! Il nous parle de son parcours, de son intégration au cercle magique comtois, de sa spécialité le "Close Up"  et du 49e congrès français de l'illusion et championnat de France de Magie à Besançon du 1er au 4 octobre 2015…

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Thise : Une nouvelle oeuvre géante bientôt visible du ciel !

Franck Bonneau s'est lancé dans un nouveau projet de land art. Après les merveilles de Vauban et un globe terrestre, il réalise, depuis le mois de mars, une oeuvre géante reprenant un motif de l'album "Equinoxe" de Jean-Michel Jarre à l'aérodrome de Thise. L'inauguration est prévue le 20 juin. L'artiste répond aux questions de Macommune.info.

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Platex : « nous souhaitons vivement exporter aux Etats-Unis »

Du 12 au 15 mai 2015, l'entreprise franc-comtoise Platex participe au salon de décoration et de design Maison & Objets Americas à Miami (Etats-Unis). Occasion de découvrir cette entreprise des Fourgs dans le Haut-Dous qui cherche à se développer à l'international. Nous nous sommes entretenus avec Virginie Revelly, directrice commerciale de Platex. 

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Franck Dubosc : « Il n’y a plus de journalistes dans la salle maintenant. Je vais me lâcher ! »

Pour sa dernière tournée avec son spectacle "à l'état sauvage", Franck Dubosc a répondu à nos questions. L'humoriste qui se dit "plus corrosif, mais toujours gentil" sera à Micropolis ce jeudi 19 mars 2015. Il reste quelques places ne vente. Profitez-en car il l'a promis. Il va se lâcher à Besançon ! 

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Hors-clichés : un festival qui « dégenre »

Du 26 au 28 février, des films marquants, rarement (ou jamais) programmés à Besançon, seront présentés au petit Kursaal, au FJT des Oiseaux et au cinéma Victor Hugo, autour du "bien-vivre ensemble" et de la lutte contre les discriminations homosexuelles. Le collectif XYZ et l'association La Malle des Indes en sont à l'origine et nous en disent plus.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.43
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
4.551 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage