Fête des mères annulée à l'école : des mamans scandalisées ?!

Publié le 25/05/2014 - 09:20
Mis à jour le 25/05/2014 - 11:28

L'école maternelle Saint Exupéry de Pirey, comme d'autres écoles en Franche-Comté et dans le reste de la France, ne préparent plus de cadeaux pour la fête des mères et des pères à partir de cette année 2014. Un choix expliqué par l'évolution sociale de la structure familiale et éviter des situations difficiles pour des enfants et embarrassantes pour les enseignants. Pour certains parents d'élèves, cette décision est respectable, d'autres sont déçus de ne pas recevoir leur collier de nouilles !

collierpates.jpg
Image d'illustration ©http://www.bilboquet-magazine.fr/

Billet d’humeur

PUBLICITÉ

Pourquoi cette décision n'a-t-elle pas été prise avant ? Ca ne date pas d'hier que des enfants peuvent être orphelins d'un père, d'une mère, d'être des pupilles de la nation, voire de se retrouver perdus dans des situations familiales délicates. Que ces fêtes existent, c'est un fait, malgré son caractère (très) commercial. Mais pourquoi avoir passé autant d'années à laisser des enfants en souffrance lorsque l'heure de fabriquer des colliers de nouilles ou le petit pied dodu de leurs bambins est arrivé ? Comment les enseignants ont-ils fait face à ce type de situation embarrassante ? Certains proposaient de fabriquer une suprise pour la grand-mère ou le grand-père... "Tu pourras faire un collier de nouilles à ta mamy mais les autres camarades l'offriont à leur maman"... Est-ce la solution ? L'enfant se sent-il moins à l'écart ?

Nous avons reçu un courriel de la part d'une mère famille qui nous demande d'écrire un article pour dire que "les mamans de l'école maternelle de ******** (contrairement à celles du primaire) ne recevront pas leur collier de nouilles ou l'empreinte des mains de leurs enfants, et qu'elles sont toutes bien déçues...".

Comment des femmes, des mères, - qui savent ce qu'est l'amour d'une mère, l'amour d'un enfant, et à quel point un enfant peut avoir besoin de ses parents - peuvent être aussi individualistes, et se plaindre de ne pas recevoir leur collier de nouilles parce que l'école à décidé de protéger les enfants qui vivent des situations familiales difficiles ou pire, qui ont perdu un/leurs parents.

Pour ces mamans, je leur propose d'installer un atelier d'arts plastiques à la maison samedi avec la baby-sitter et les enfants ou aller leur faire cueillir un beau bouquet de fleurs dimanche matin avec un beau dessin... Mais ne regardez pas son travail avant qu'il soit terminé !

Ce n'est pas le lieu où les enfants ont fabriqué les cadeaux qui compte, mais bien l'attention ! Non ? Je leur suggère également, entre deux calins, d'avoir une (grande) pensée envers les enfants qui n'ont pas une vie facile et qui aimeraient avoir papa et maman ou papa et papa ou maman et maman unis, amoureux, vivants et en bonne santé à la maison...

Allez. Un dernier petit mot : bonne fête à toutes les mamans ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

De nouveaux espaces de travail à l’université de Franche-Comté…

L’université de Franche-Comté a inauguré ce 5 décembre 2019, son réseau d’espaces de co-working « BU’lles » : 17 espaces de travail connectés, aménagés au sein de ses bibliothèques universitaires sur les campus de Besançon, Belfort et Montbéliard pour accompagner la transformation numérique et pédagogique de l’enseignement supérieur et s’adapter aux nouveaux usages des étudiants.

Concours de plaidoiries : 10 lycéens de Bourgogne-Franche-Comté en finale régionale

Le Mémorial de Caen organise la 23e édition du Concours de plaidoiries des lycéens pour les droits de l'homme. Quatorze équipes de lycéens représentant les différentes régions de France se retrouveront pour la finale au Mémorial de Caen, le vendredi 24 janvier 2020. En attendant, place aux finales régionales le 18 décembre à Dijon avec deux élèves du lycée Saint-Jean de Besançon.

« Lutter contre le harcèlement scolaire doit être une ambition prioritaire » (A. Genevard)

Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, a souhaité consacrer une journée au harcèlement scolaire le 5 décembre 2019. Elle invitera Nora Fraisse, mère d'une victime de harcèlement s'étant donnée la mort en 2013. Un ciné-Débat, ouvert à tous, se déroulera à 19h30 au théâtre l'Atalante de Morteau.

Un Bisontin, major de promotion du Master « Aménagement et Promotion immobilière » à Paris

Le groupe Espi (école supérieure des professions immobilières) organisait mardi 26 novembre 2019 au Théâtre Mogador à Paris sa soirée de remise de diplômes. Parmi les 500 nouveaux diplômés du Campus de Paris, un Bisontin, Louis Jeannot, a été reçu major de sa promotion en Master (Bac + 5) "Aménagement et Promotion Immobilière".

Nouvelle session de formation d’aides-soignants en 2020

Une nouvelle session de formation d’aides-soignants ouvrira mi-février 2020 pour 75 demandeurs d’emploi titulaires d’un baccalauréat professionnel SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) ou ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne). La formation des stagiaires est prise en charge par la Région. Ils sont également rémunérés avec la garantie d’un emploi à la clef.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.06
légère pluie
le 13/12 à 0h00
Vent
6.61 m/s
Pression
993 hPa
Humidité
92 %

Sondage