La Vierge Marie, "enceinte jusqu'au cou" avant Noël, a son compte Twitter

Publié le 23/12/2015 - 08:57
Mis à jour le 23/12/2015 - 12:09

"Deux heures de marche en étant enceinte jusqu'au cou... J'en peux plus!", "il s'accroche bien ce p'tit bout !" : sur son compte Twitter, imaginé par le diocèse de Bourges, une Vierge Marie pleine d'humour raconte son périple de quatre semaines, de Nazareth à Bethléem, jusqu'à la naissance de Jésus le 25 décembre.

capture_decran_2015-12-23_a_08.56.05.png
©

INSOLITE DE NOËL !

Le compte Vierge Marie @VersNoel, émaillé de quizz, de méditations quotidiennes, de vidéos et de tweets drôles et décalés, tous validés par l'évêque, a été conçu pour "dépoussiérer la foi" et "aider les gens à avancer vers Noël de manière sympa", selon le responsable de la communication du diocèse de Bourges, François Chasseriau, à l'initiative du projet, et qui compte bien le renouveler l'an prochain.

Les abonnés de cet Avent d'un nouveau genre peuvent aussi visualiser sur une carte de Judée-Samarie la progression de Marie et de Joseph, leur trajet du jour, leurs étapes : "J'ai négocié avec Joseph, on va rester se reposer à Emmaüs. Il y a une brocante sympa", raconte Marie. Une Vierge qui ne rate rien de l'actualité à deux millénaires de distance : "150 km à pied vers Bethléem, c'est raide quand même... La seule chose qui me console, c'est que c'est écolo #COP21", confessait-elle le 7 décembre, jour de l'ouverture de la conférence sur le climat à Paris. Ou encore, "#DarkVador n'a qu'une mère, pas de père, il est né de la force et devait apporter l'équilibre... Ça me rappelle bizarrement quelque-chose!"

Avec 370 "followers" recensés mardi en fin d'après-midi, le compte remporte une audience à laquelle ne s'attendait pas François Chasseriau, qui se dit "le premier surpris" car le public est particulièrement ciblé : "catholique, connecté et qui veut cheminer vers Noël".

(Source : AFP)


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.2
légère pluie
le 01/12 à 12h00
Vent
2.51 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %

Sondage