L'auteur présumé de menaces contre une mosquée placé sous contrôle judiciaire

Publié le 15/01/2015 - 10:53
Mis à jour le 15/01/2015 - 14:39

Un homme de 45 ans, mis en examen pour avoir proféré des menaces contre une mosquée près de Belfort et détenu des produits chimiques pouvant servir à fabriquer des explosifs, a été placé sous contrôle judiciaire, a indiqué ce jeudi 15 janvier 2015 le parquet.

dsc_0773.jpg
illustration ©damien poirier
PUBLICITÉ

Le suspect a été mis en examen pour « menaces de crime contre des personnes en raison de leur religion » et « détention de substances pouvant entrer dans la fabrication de produits explosifs », avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire mercredi soir, a indiqué à l’AFP le parquet de Belfort qui avait requis son incarcération. « Il n’y a jamais eu de tentative d’attentat », a souligné le parquet de Belfort.

Suspecté d’avoir menacé vendredi par téléphone la salle de prière de Delle, à 25 km de Belfort, l’homme a été interpellé lundi à son domicile. Dans l’appartement, la gendarmerie a découvert une armoire contenant deux détonateurs et des produits chimiques pouvant permettre de fabriquer des produits explosifs ou incendiaires. « Il s’agit de quelqu’un qui se prétend passionné par la chimie et pour l’instant, aucun élément ne permet de dire qu’il avait des projets de violence contre la mosquée de Delle », a déclaré mercredi le parquet, notant qu’il n’y avait pas d’engin explosif en état de marche dans le logement.

Fragile psychologiquement et connu de la justice pour des faits de délinquance, l’homme avait été condamné pour avoir jeté un engin explosif sur le toit de la patinoire de Belfort en 1999, a précisé le parquet.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.15
légère pluie
le 16/10 à 0h00
Vent
2.933 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %

Sondage