Le conseil général offre un nouveau départ à Ludovic Beurey

Publié le 20/08/2010 - 09:31
Mis à jour le 20/08/2010 - 09:31

Dans l’incendie de sa maison-atelier, il a tout perdu. Le conseil général soutient le sculpteur Ludovic Beurey en organisan dans ses murs une une exposition composée d’œuvres sauvées et de prêts de collectionneurs.

1282203189.jpg
©dr
PUBLICITÉ
« J’ai envie de continuer, je n’ai pas fini », confie le sculpteur. Le ciel lui est tombé sur la tête au printemps 2009, lorsqu’il s’est réveillé dans sa maison en flammes, à Villers-sous-Montrond. Ludovic Beurey s’en est sorti indemne, mais toute son œuvre est partie en fumée. Quelque 400 sculptures en bois, en bronze ou en pierre, des dessins et des aquarelles… Le travail de toute une vie…

Né à Malbrans, ce sculpteur a d’abord été agriculteur avant de faire les Beaux-arts de Dijon, à l’âge de 29 ans. Entre-temps il a fait son service militaire en Algérie, pendant les « événements », et c’est là qu’il a réalisé ses premières sculptures au couteau : des soldats plus vrais que nature.

« Mais, avec le bois, on est limité dans le figuratif. L’abstrait nous rend beaucoup plus libre », estime celui qui va consacrer sa vie à tailler, façonner et polir des formes sensuelles et troublantes ayant séduit galeristes et collectionneurs d’Europe et des États-Unis.

Soutenu par ses pairs – le sculpteur Bernard Jobin en tête – et par ses fils, Ludovic Beurey habite désormais Besançon. Il n’a plus d’atelier et fait contre mauvaise fortune bon cœur. « Je peins avec des pointes Bic, et je referai sans doute une sculpture sur le balcon. Mais, désormais, je vais travailler plus vite et voir du monde. La perfection, l’absolu, on court après, mais c’est un mirage».

Exposition Ludovic Beurey, jusqu’au 15 septembre à l’Hôtel du Département, 7 avenue de la Gare d’Eau, à Besançon.

Du lundi au jeudi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, le vendredi de 8h30 à 12h30. Entrée libre.

Renseignements: 03 81 25 85 78

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.71
peu nuageux
le 23/05 à 21h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1016.59 hPa
Humidité
90 %

Sondage