Le gouvernement investit Facebook et Twitter pour lutter contre le djihadisme

Publié le 01/01/2016 - 10:05
Mis à jour le 01/01/2016 - 10:05

Le gouvernement a lancé ce jeudi 31 décembre 2015 sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter deux comptes officiels "Stop djihadisme" afin de "diffuser sur le Web un contre-discours face à la propagande des organisations terroristes islamistes", a annoncé le service d'information du gouvernement (SIG). 

988801_1658140244450570_826205144021910841_n.png
©

#stopdjihadisme

L'image de profil des ces deux comptes officiels affiche la fermeté gouvernementale en représentant une Marianne de profil, regard déterminé et drapeau bleu-blanc-rouge en main, fissure d'un coup de poing le mot "djihadisme".

Contrer le djihadisme

"L'objectif de cette démarche gouvernementale consiste à occuper les canaux du web pour contrer la situation quasi monopolistique des émetteurs terroristes et, surtout, pour démonter les mécanismes d'embrigadements à l'origine de centaines de départs de jeunes - voire de très jeunes - femmes et hommes pour la Syrie ou l'Irak" explique le SIG.

Rappel à la loi

"Les comptes relaieront, quotidiennement, divers types de messages: rappel à la loi, informations factuelles sur les avancées militaires, témoignages de victimes voire de repentis, démonstration des procédés de manipulation...." indique le SIG. Ces deux comptes seront alimentés par les ministères concernés : Intérieur, Défense, Affaires étrangères, Justice, et Éducation.

Le gouvernement veut, ainsi, contribuer à inciter les citoyens à investir la toile pour s'opposer aux messages de haines colportés par des réseaux bien identifiés, tout en valorisant les valeurs fondatrices de la République afin de renforcer l'unité de la nation.

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.02
légère pluie
le 01/12 à 12h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
98 %

Sondage