Alerte Témoin

Le Gruyère français peut porter son nom s’il garde ses trous

Publié le 09/12/2012 - 16:55
Mis à jour le 10/12/2012 - 07:47

Bonne nouvelle pour les producteurs de Gruyère français. La proposition de la Commission européenne d'enregistrer la dénomination Gruyère comme IGP (Indication géographique protégée) a reçu l'avis favorable du comité d'experts européens concernés. Jusqu’alors seul le Gruyère suisse était autorisé à porter cette appellation.

gruyere_francais.jpg
Le Gruyère français affiche ses trous sur le site internet de l'interprofession ©www.gruyere-france.fr

Patrimoine gastronomique

Néanmoins pour pouvoir afficher son nom, le Gruyère français doit posséder des trous (une spécificité française, le Gruyère suisse n’en a pas). Des trous de la grosseur d’un pois à celle d’une cerise.

Autre obligation, bien mentionner le pays d’origine dans le même champ visuel que le nom de Gruyère et avec des lettres de même taille. Les producteurs français sont également tenus de bannir des emballages le blason savoyard, en raison du risque de confusion avec la croix du drapeau suisse. 

Cet avis favorable, qui doit être prochainement officialisé par un décret d’exécution, est une victoire pour les producteurs français puisque jusqu'alors seul le Gruyère produit en Suisse était autorisé à porter cette appellation en raison d’un accord bilatéral entre la Confédération et l'Union européenne.

A propos du Gruyère français, lire encadré ci-contre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.43
ciel dégagé
le 05/04 à 21h00
Vent
1.77 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
65 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune