Alerte Témoin

Le moulin à cheval de la Citadelle se raconte

Publié le 27/11/2012 - 12:33
Mis à jour le 27/11/2012 - 12:41

Elément essentiel de la vie quotidienne des soldats de la Citadelle de Besançon au XVIIIe siècle, le moulin à cheval, situé au rez-de-chaussée du Front royal, vient de faire l’objet de recherches historiques. Il se raconte désormais aux visiteurs de la forteresse bisontine grâce à un panneau explicatif en français et en anglais posé à ses abords.

Patrimoine

Selon les recherches récemment menées par Roland Bois, ancien officier du Génie, et les équipes de la "Mission Vauban", du Musée comtois, ainsi que la guide conférencière de la Citadelle, ce moulin est mentionné pour la première fois dans un document de 1746.

Véritable place forte militaire, la citadelle devait permettre à ses occupants d’y vivre en autarcie – notamment en cas d’attaque – principalement en ce qui concernait  l’armement, l’eau et l’alimentation. Cette dernière étant au XVIIIe siècle essentiellement composée de pain, il fallait pouvoir le fabriquer sur place, aussi bien en temps de paix que lors d'éventuels sièges. D’où le rôle essentiel joué par ce moulin qui a traversé les siècles sans dommage, au vu de son état de conservation.

Actionné par deux chevaux

A l’époque, deux chevaux le faisaient fonctionner en tournant autour de l’axe central. "Une fois les blés moulus, les farines étaient stockées à l’étage supérieur du bâtiment du Major. Au rez-de-chaussée se trouvait la boulangerie avec deux fours à pain produisant 600 rations par jour. Les pains étaient ensuite distribués aux soldats dans le bâtiment de "manutention" qui lui est accolé (actuel restaurant)", explique-t-on à la Citadelle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.16
    légère pluie
    le 03/08 à 18h00
    Vent
    3.23 m/s
    Pression
    1012 hPa
    Humidité
    49 %

    Sondage