Alerte Témoin

Le rendez-vous raté de Nabilla à Besançon

Publié le 22/06/2016 - 19:16
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:49

Attendue à 16h, puis à 17h suite à un retard de train, Nabilla Benattia n'a pas pu rencontrer son public pour la dédicace de son livre "Trop Vite" ce mercredi 22 juin 2016 aux Passages Pasteur de Besançon. Six personnes ont été prises en charge par les pompiers suite aux mouvements de foule.

Une heure avant l'arrivée officielle de Nabilla, de nombreux jeunes commençaient déjà à investir la nouvelle galerie commerciale de Besançon. 16h : la foule est bien présente. Peu avant 16h15, Nabilla poste une photo sur son fil Twitter. "J'arrive mes shampoings..." histoire de faire patienter ses fans. Il fait chaud. Le hall est bruyant. L'ambiance est électrique. Plus de 600 personnes attendent. Peut-être plus. Une demi-heure plus tard, certains décident à quitter les lieux. Le service de sécurité demande aux gens de se calmer, "sinon, elle ne viendra pas…". Comme une prémonition ? 

Six personnes prises en charge par les pompiers

La foule attend Nabilla venue à Besançon pour dédicacer du livre de Nabilla, "Trop Vite". On ordonne aux gens de se calmer, sans succès. Certains, excédés, crient dès qu'une porte s'entrouvre. D'autres tombent. "Ils sont malades, ils n'arrêtent pas de se bousculer devant…" lance une dame qui jette l'éponge. Ils sont très nombreux finalement à quitter les lieux. À 17h30, on entend trois énormes pétards dans la foule. "C'est n'importe quoi !" déplore un jeune homme. En rage, une jeune fille jette son livre à terre. Les sapeurs-pompiers,appelés sur les lieux suite aux bousculades, ont pris en charge six personnes : un jeune homme et six adolescentes, tous âgés entre 16 et 17 ans.

"Un problème de comportements" 

On sent la tension et la crainte de la dizaine de membres du service de sécurité qui a réussi tant bien que mal à contenir les élans de la foule. Nabilla a ordre de ne pas descendre. Peu avant 19h, ils étaient encore une petite centaine à attendre, en vain. L'organisation dit regretter ce rendez-vous raté aux Passages Pasteur. "La faute à un problème de comportements de certains jeunes qui ne sont venus que pour semer la zizanie…" nous explique-t-on. "Dans d'autres endroits, comme à Montpellier, il y avait beaucoup plus de monde et le même service d'ordre…"

Dans le calme, dans les bureaux à l'étage, Melle Benattia reçoit une poignée de fans et quelques commerçants de la galerie commerciale. Elle aussi semble déçue de ne pas avoir rencontré les Bisontins. "Moi, je n'ai pas peur, le voulais y aller, mais on m'en a empêché…" déclare-t-elle. Un épisode de plus pour Nabilla à Besançon et qui ne fait qu'amplifier l'incompréhension d'un tel phénomène… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

nabilla

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.1
    peu nuageux
    le 06/08 à 18h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    49 %

    Sondage