Alerte Témoin

Le site dijOnscOpe en redressement judiciaire

Publié le 03/12/2012 - 16:21
Mis à jour le 03/12/2012 - 16:21

Nos confrères de dijOnscOpe, quotidien en ligne indépendant créé en août 2009 qui traite de l’actualité en Bourgogne, avaient choisi en décembre 2011 de bannir la publicité et de rendre l’accès à leurs articles payants. Dijonscope a annoncé ce lundi 3 décembre 2012 avoir été placé en redressement judiciaire à la fin du mois de novembre.

dijonscope.jpg
©dr

Journal en ligne

"Cette procédure gelant nos dettes antérieures doit nous permettre de reconstituer notre trésorerie pour maintenir les postes de journalistes actuels, payer nos échéances courantes et conserver la confiance de nos fournisseurs", écrit dijOnscOpe dans un communiqué.

"Notre objectif à moyen terme était et demeure clairement affiché, soit 3.500 abonnés annuels. En-dessous de ce seuil, l’hémorragie financière se poursuit", indique le quotidien, qui dit compter aujourd'hui "2.000 abonnés, dont 1.000 abonnés annuels".

Dijonscope emploie quatre journalistes en CDI, quatre pigistes et deux correspondants.

"Nous n'avons pas du tout l'intention de comprimer la masse salariale. On va travailler encore plus farouchement la qualité de nos articles pour donner aux gens l'envie de s'abonner", a déclaré la directrice et fondatrice de dijOnscOpe, Sabine Torres, qui entend également "ouvrir le capital" pour redresser les comptes.

(source : AFP)

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.93
    peu nuageux
    le 09/08 à 3h00
    Vent
    1.03 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    80 %

    Sondage