Le tram serait-il déjà dépassé ?

Publié le 26/11/2012 - 18:09
Mis à jour le 27/11/2012 - 12:43

C’est en tout cas ce que pense le journaliste Olivier Razemon qui a publié un article intitulé "Le tram en bout de course" dans le dernier numéro du magazine M, supplément du journal le Monde du 24 novembre 2012. A méditer alors que les travaux du tramway de Besançon battent leur plein.

tram_monde_2.jpg
La première page de l'article paru dans M du 24 novembre 2012 ©dr

Trop luxueux ?

PUBLICITÉ

Pour Olivier Razemon, l’âge d’or du tram est derrière lui. Selon le journaliste, son coût prohibitif serait-il « un luxe en temps de crise ?« .

Question coût justement, Olivier Razemon indique que celui-ci oscille entre 25 et 30 millions d’euros le km, précisant « C’est cinq fois moins qu’un kilomètre de métro parisien mais trois fois plus qu’une ligne de bus. Le tramway, un luxe que la collectivité ne peut plus guère s’offrir ? Peu d’élus locaux l’admettent encore à voix haute, mais la Cour de comptes lance des signaux d’alerte à intervalles réguliers. »

Belfort a renoncé au tramway

Et de rappeler que « Metz, Chambéry ou Belfort ont renoncé au tramway et assument leur choix. » A l’appui de cette affirmation, Olivier Razemon cite Christian Proust, président du syndicat mixte des transports en commun du Territoire de Belfort, qui affirme « Mieux vaut multiplier les offres bus, vélo, voiture en autopartage. C’est moins cher et plus efficace. »

On se souvient d’ailleurs de la table ronde organisée le 15 mars dernier à Paris par le même Christian Proust et le sénateur du Territoire de Belfort Jean-Pierre Chevènement, qui n’hésitaient pas alors à affirmer « Halte au tout tram, économisons 50 milliards d’euros ! » (voir notre article ci-dessous).

Lire l’article d’Olivier Razemon, en ligne sur le site du Monde ICI

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retours de vacances : les conseils de Bison Futé pour ce week-end

Retours de vacances : les conseils de Bison Futé pour ce week-end

Les congés scolaires se terminent dans une semaine et l’essentiel des flux routiers concerne les retours des régions côtières vers les grandes métropoles. Les trois jours de ce week-end seront difficiles sur les routes dans le sens des retours. Les usagers devraient encore rencontrer des difficultés en direction du sud dans la traversée de Lyon, puis en vallée du Rhône et enfin sur les axes du pourtour méditerranéen. En raison du G7 qui se tiendra ce week-end à Biarritz, des difficultés pourraient affecter les principaux axes de ce secteur et en particulier les autoroutes A63 et A64.

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Ginko : les évolutions de la rentrée 2019 dans le Grand Besançon

Plus de tramways aux heures de pointe ; un renforcement sur la ligne 3 ;  de nouveaux itinéraires sur les lignes 10, 12 et Plan B en cas de problème sur le tram ; des fréquences rehaussées le samedi sur les lignes 7 et 9 ; de nouvelles lignes entre Saint-Vit et Micropolis (ligne 59)  et entre Montfaucon et Saône (Ginko Proxi M) : voici les nouveautés de la rentrée dévoilée sur le site Ginko.voyage.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.56
ciel dégagé
le 24/08 à 9h00
Vent
0.49 m/s
Pression
1020.4 hPa
Humidité
59 %

Sondage