L'élection de Cédric Perrin contestée dans le Territoire de Belfort

Publié le 09/10/2014 - 14:36
Mis à jour le 09/10/2014 - 14:36

Des voix s'élèvent dans le Territoire de Belfort autour de la potentielle inégibilité du nouveau sénateur UMP. Le Parti socialiste a déposé un recours devant le Conseil constitutionnel pour constester son élection.

cedric_perrin.png
Cédric Perrin est âgé de 40 ans ©www.cedricperrin.fr

Pas d’accord

PUBLICITÉ

Le problème se pose sur le fait que Cédric Perrin aurait exercé les fonctions de directeur de la
communication à la ville de Belfort à partir d’avril 2014, jusqu’à fin mai, comme le suggère Guy
Berthelot, premier secrétaire fédéral du PS dans le département à l’AFP. « […] Ce
qui le rend inéligible selon le code électoral », en vertu de l’article LO132.

Or, le principal interessé se défend d’avoir exercé ces fonctions. « L’arrêté de nomination a été pris et  retiré dans le délai de deux mois. Je n’ai rien à me reprocher », a-t-il déclaré à l’AFP, se disant « serein » sur l’issue de la procédure. « C’est une erreur. Le maire de Belfort me voyait directeur de la communication, mais j’ai refusé le poste », a-t-il ajouté.Tandis que pour M. Berthelot, il a bien « été nommé directeur de la communication et a exercé de fait. »

Selon lui, « l’UMP devait choisir un autre candidat ». Cédric Perrin a précisé pour sa part n’avoir pas été officiellement informé du recours déposé à son encontre. « Une fois de plus, le PS, qui n’est pas capable de gagner les élections devant les électeurs, essaie de judiciariser
la politique »
, a-t-il dit.

Rappelons qu’il a été élu sénateur du Territoire-de-Belfort dès le premier tour (52,59 %) en septembre dernier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.01
légère pluie
le 18/10 à 15h00
Vent
3.27 m/s
Pression
1012.99 hPa
Humidité
86 %

Sondage