Les soins de suite remontent à Saint-Vincent

Publié le 25/09/2013 - 12:30
Mis à jour le 25/09/2013 - 16:23

Ce mois de septembre 2013 marque le regroupement des soins de suite et de réadaptation, de la Clinique de l’Orangerie à la Clinique Saint Vincent

clinique_saint_vincent_sept_2013.jpg
Entre le 16 et le 20 septembre 2013, la Clinique Saint Vincent a réintégré des activités antérieurement réalisées à la Clinique de l’Orangerie

secteur hospitalier

PUBLICITÉ

La Clinique Saint Vincent a réintégré les activités antérieurement réalisées sur la Clinique de l’Orangerie. Le transfert des patients a été réalisé chaque matinée du lundi 16 septembre au vendredi 20 septembre 2013 avec la contribution de deux sociétés d’ambulances. Les réinstallations de patients se sont déroulées dans le même temps que l’arrivée des équipes médicales et paramédicales.

L’activité de soins de suite et la réadaptation exercée en hospitalisation complète comprend désormais 83 lits et accueille des patients de toute provenance. En 2014, la Clinique Saint Vincent prévoit l’ouverture d’un hôpital de jour en soins de suite et réadaptation. Ce département comptera 10 à 15 places conformément à l’autorisation délivrée par l’ARS. « Le bâtiment Saint Vincent a été adapté aux besoins de cette nouvelle activité offrant qualité et sécurité des soins dans un environnement agréable » précise-t-on du côté de la direction générale.

Offre globale de soins

Une salle de kinésithérapie a été créée ainsi qu’une salle d’ergothérapie et un salon de convivialité pour le partage de moments agréables entre patients et familles.

La Clinique Saint Vincent dispose d’une offre complète pour la prise en charge des patients, en cohérence avec son projet médical visant la ré-autonomisation rapide des patients, notamment au travers de son programme de récupération rapide après chirurgie (RRAC).

La clinique Saint Vincent :

  • 430 professionnels de santé, une équipe médicale de 80 praticiens
  • 30 000 patients et 18 000 interventions/an
  • 4 autorisations de chirurgie des cancers : Orl, mammaire, digestif et urologique
  • urgences cardiologiques 24h/24 et 365 jours par an
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Première édition ! • Un nouveau festival ouvrira sa première édition les 7 et 8 septembre 2018 sur le site de l'aérodrome de Besançon-Thise : il s'agit du Swamp Fest ! Au programme : des concerts rock n'roll, rockabilly, voodoo rock, punkabilly, soul, blues, garage, heavy blues ou encore stoner… Maxime Longin, l'un des organisateurs de l'évènement nous en dit plus !

Arrêté ‘anti-mendicité’ : l’Union des commerçants de Besançon salue l’initiative du maire

Arrêté ‘anti-mendicité’ : l’Union des commerçants de Besançon salue l’initiative du maire

Dans un communiqué du 21 août 2018, l'Union des commerçants tient à saluer l'initiative prise par le maire de Besançon d'interdire "les stations assises prolongées avec des consommations d'alcool accompagnées ou non d'animaux et avec entrave à la circulation, sur un périmètre défini au centre-ville".

Disparition du courrier à Beure : une plainte sera déposée contre un agent, l’enquête se poursuit…

Disparition du courrier à Beure : une plainte sera déposée contre un agent, l’enquête se poursuit…

Suite de l'affaire... • Suite aux irrégularités constatées dans la distribution du courrier sur le secteur de la commune de Beure pendant la seconde partie du mois de juillet 2018, que nous évoquions sur maCommune.info lundi 20 août 2018, la branche Services Courrier Colis de La Poste en Bourgogne – Franche-Comté a immédiatement diligenté une enquête interne, selon un communiqué. Un agent est mis en cause. Une plainte va être déposée par La Poste.

Arrêté ‘anti-mendicité’ à Besançon : un arrêté jugé ‘dangereux’ selon le collectif À gauche citoyens

Arrêté ‘anti-mendicité’ à Besançon : un arrêté jugé ‘dangereux’ selon le collectif À gauche citoyens

Dans un communiqué de mardi 21 août 2018, le collectif À gauche Citoyen donne à son tour son opinion à propos de l'arrêté "anti-mendicité" qui a défrayé la chronique ces derniers jours à Besançon. Le collectif parle d'un arrêté municipal "inutile et à terme dangereux pour les libertés publiques".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.49
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
0.61 m/s
Pression
1019.16 hPa
Humidité
97 %

Sondage