Les substituts au bisphénol A sont tout aussi dangereux...

Publié le 16/01/2015 - 10:01
Mis à jour le 16/01/2015 - 10:01

Deux produits de substitution du bisphénol A (BPA), le bisphénol S (BPS) et le bisphénol F (BPF) provoquent le même niveau de perturbation hormonale sur des cellules masculines que le BPA, a mis en garde jeudi une équipe de chercheurs français. 

camille_029.jpeg
©
PUBLICITÉ

« C’est la première fois qu’on montre l’effet dangereux du BPS et BPF sur une fonction physiologique chez l’homme », explique l’équipe Inserm/CEA/université Paris Diderot (laboratoire « Cellules souches, radiations et instabilité génétique ») qui signe cette recherche dans la revue spécialisée Fertility & Sterility. « Il n’y aurait pas de sens à échanger un danger sanitaire pour un autre. Aussi, nous devrions urgemment nous concentrer sur l’évaluation des risques pour la santé humaine des substituts du BPA. » 

Le bisphénol A est un plastifiant et antioxydant, utilisé en particulier dans les revêtements des boîtes de conserve et bouteilles plastiques. Il est classé comme « perturbateur endocrinien » à savoir qu’il perturbe le système hormonal humain. 

Interdit pour les biberons depuis 2011 

L’Union européenne a banni le BPA en janvier 2011 des biberons en plastique. En 2013, la France en a interdit l’utilisation dans les contenants alimentaires destinés aux enfants de 0 à 3 ans. En janvier 2015, son interdiction a été étendue à toutes boîtes ou bouteilles à usage alimentaire. 

Le bisphénol S et le bisphénol F sont des produits de remplacement du bisphénol A, utilisés notamment pour les tickets de caisse mais aussi pour les biberons et la vaisselle pour enfants. « Bien qu’ils aient une structure chimique proche de celle du bisphénol A, leur dangerosité n’a jamais été testée chez l’homme, et il n’y a actuellement aucune réglementation les concernant », explique le CEA et l’Inserm dans un communiqué. 

L’équipe CEA/Inserm emmenée par René Habert, professeur en physiologie de la reproduction, s’est attachée à tester l’effet de ces bisphénols sur des cellules de testicules de fœtus mâle cultivés in vitro. 

Réduction de production de la testostérone 

Elle a découvert que les BPS et BPF provoquaient la même réduction de production d’hormone mâle, la testostérone, par les testicules du fœtus mâle que celles induites par le bisphénol A. 

La testostérone est une hormone capitale pour « la masculinisation des organes génitaux internes et externes (…). En l’absence de testostérone, ces organes évoluent spontanément dans le sens féminin », souligne le Pr Habert. Il explique : « Toute diminution de la production de testostérone, ce qui est l’effet des différents bisphénols, va entraîner des défauts de masculinisation » et peut déboucher sur des stérilités. » 

Le Pr Habert précise que « le fœtus n’est pas protégé du tout » des bisphénols que peut absorber la mère car ces substances « traversent la barrière placentaire ».

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.42
légère pluie
le 15/10 à 18h00
Vent
3.575 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage