Les surveillants de la prison de la Butte à Besançon manifestent

Publié le 13/09/2012 - 15:56
Mis à jour le 13/09/2012 - 17:37

A l’instar de leurs collègues de Metz, Sarreguemines, Oermingen et Epinal, des surveillants de l’établissement pénitentiaire de Besançon ont manifesté devant les portes de leur établissement ce jeudi 13 septembre au matin. Des cagettes y ont été notamment brûlées.

prison_roman.jpg
©Roman

revendications

PUBLICITÉ

Sur son site internet, la CGT pénitentiaire précise, ce 13 septembre :

"Par cette action qui est à l’initiative de l’union interrégionale de la CGT Pénitentiaire, nos collègues entendent revendiquer :

  • le passage en catégorie B du personnel de surveillance
  • la fin du gel des salaires
  • la revalorisation du point d’indice
  • l’abrogation du jour de carence
  • la suppression du système dit boule Dynamique

Ils souhaitent également sensibiliser l’opinion publique sur l’annulation progressive des fouilles intégrales. Pour la CGT Pénitentiaire, tant que des moyens substitutifs de contrôle ne sont pas mis en place, la fouille intégrale reste le seul rempart efficace à l’entrée d’objets et de substances illicites dans les établissements pénitentiaires.

Les collègues mettent également en avant la question des conditions de travail qui se dégradent dans un contexte de surpopulation pénale excessif. Ils dénoncent l’hypocrisie et la démagogie d’un système qui prône l’encellulement individuel mais qui « surpeuple » sans état d’âme des établissements.

La CGT Pénitentiaire soutient totalement les collègues en lutte. Cette action rejoint celles récentes d’autres établissements sur le territoire. Le malaise est partout.

La CGT Pénitentiaire exige du ministère de la justice des gestes forts et un réel changement.

La CGT Pénitentiaire continuera, sans relâche, à fédérer les forces des personnels pour obtenir de réelles avancées."

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

Entre 50 et 70 tracteurs dans Besançon et devant la préfecture

[Mis à jour] • La FDSEA et les JA du Doubs ont décidé de répondre à l’appel à mobilisation national lancé par leurs réseaux FNSEA et JA Nat. Trois convois de tracteurs se sont mis devant la Préfecture de Besançon ce 22 octobre 2019. Selon le FDSEA du Doubs, 150 agriculteurs sont mobilisés. Ils ont ensuite déambulé, en tracteur, dans Besançon, avant de partir vers 15h.

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.1
couvert
le 24/10 à 0h00
Vent
2.51 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
89 %

Sondage