Ligue 2 : Dijon ralenti par son dauphin Nancy

Publié le 02/04/2016 - 18:26
Mis à jour le 02/04/2016 - 18:26

Dijon peut s'en vouloir: le DFCO, pourtant dominateur, a manqué l'occasion de faire le break en tête de la Ligue 2 en concédant le match nul (0-0) face à son dauphin Nancy, samedi lors de le 32e journée. De son côté le FC Sochaux a lui aussi fait march nul face à Nîmes (0-0) vendredi soir à Bonal et reste en position de relégation. 

capture_decran_2016-04-02_a_18.23.37.jpg
© dfco Vincent Poyer
PUBLICITÉ

Au classement, les Bourguignons restent assez confortablement en tête avec 61 points, avec deux longueurs d’avance sur les Lorrains (59 pts), mais ils n’ont pas fait le pas vers la L1 qu’ils attendaient, puisque le 4e, Metz, est désormais à huit longueurs (contre neuf à l’issue de la 31e journée).

Sur le terrain, les hommes d’Olivier Dall’Oglio, qui rêvaient de revanche après la claque reçue à l’aller (défaite 3-1), ont été entreprenants et n’ont été que très peu mis en danger. Les Lorrains, eux, n’ont rien montré ou presque, se contentant d’un réveil tardif dans les dix dernières minutes. Insuffisant pour duper Reynet, décisif dans le temps additionnel. Avant cette fin de match un peu plus enlevée, le DFCO avait fait le jeu. Le très en vue Lees-Melou manquait sa reprise au point de penalty sur un centre de Souquet (42). Il centrait parfaitement pour un Tavares seul, mais le gardien lorrain Ndy Assembe coupait la trajectoire du bout des doigts (45+2).

Menés par un superbe duo d’attaque Tavares-Diony, les Bourguignons accéléraient et se faisaient clairement dominateurs. Mais ils manquaient le coche à deux reprises. Le Lorrain Lenglet sauvait sur sa ligne une tête de Tavares (57). Diony profitaient ensuite d’une déviation de l’attaquant capverdien pour déborder et tirer dans un angle fermé, mais sa frappe filait à une dizaine de centimètres du poteau (67).

Lundi, en clôture de la 32e journée, le Red Star (5e) tentera de remonter sur le podium. Les Franciliens reçoivent leurs voisins du Paris FC, bons derniers.

Réaction

Olivier Dall’Oglio (entraîneur de Dijon): « Sur la physionomie du match, je pense que nous l’emportons aux points. Nous avons eu des occasions, la possession du ballon. Mais je prends ce point. Il y a eu beaucoup d’intensité lors de cette rencontre. Si Dijon et Nancy en sont là aujourd’hui, ce n’est pas par hasard. J’aurais aimé qu’on gagne ce match, pour les supporteurs, pour les joueurs qui ont beaucoup donné. Il a manqué un peu de justesse technique et de lucidité dans la finition pour s’imposer. Il nous reste encore cinq ou six points à prendre pour valider notre accession. Ce n’est pas fini car, derrière, d’autres équipes s’accrochent. Il va falloir finaliser. Nous n’avons pas gagné depuis trois rencontres, ni marqué un seul but mais, sur le contenu, les joueurs prouvent qu’ils sont toujours bien concentrés sur notre objectif.« 

DFCO-Nancy : il ne manque que les buts (0-0)Il n’aura manqué que les buts dans ce match au sommet entre le DFCO et l’…

Posté par DFCO – Dijon Football Côte D’Or sur samedi 2 avril 2016

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

Le constructeur automobile PSA, créateur du FC Sochaux en 1928, a été appelé à l'aide pour sauver le club de football de la liquidation par son ancien président, Jean-Claude Plessis, et des élus locaux, dans une lettre diffusée mardi 25 juin 2019.

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

L’équipe engagée en catégorie détente féminine de l’Indépendante Comtoise Besançon Gymnastique a créé la surprise en revenant des championnats de France de teamgym avec la médaille d’argent sur plus de 25 équipes concurrentes, en mai 2019 dernier. Pourtant, sur le papier, l’équipe bisontine ne partait pas favorite...

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.83
ciel dégagé
le 27/06 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1022.45 hPa
Humidité
93 %

Sondage