80km/h : les élus de droite et du centre de Haute-Saône demandent ‘l’abandon de la mesure’

Publié le 11/04/2018 - 16:58
Mis à jour le 12/04/2018 - 11:00

A l'occasion de la venue d'Emmanuel Barbe ce jeudi 12 avril 2018 en Franche-Comté, les conseillers départementaux de la droite et du centre de Haute-Saône appellent le gouvernement à "abandonner la généralisation de la mesure", à "privilégier des actions de prévention" et à "réserver la limitation à 80km/h pour les portions de route qui le justifient vraiment."

avec_vous.png
© Avec vous pour la Haute-Saône
PUBLICITÉ

Les élus avancent que « l’application généralisée et indifférenciée de cette nouvelle règle engendre une très forte incompréhension de la part des habitants des territoires ruraux qui sont directement impactés, la voiture constituant souvent leur seul moyen de transport ». Et de rappeler que « selon un sondage AXA Prévention, 76% des Français sont opposés à la mesure qui est finalement plus simpliste que courageuse. »

« Les élus ruraux ne sont ni écoutés, ni entendus »

Les conseillers départementaux mettent également en avant la « précipitation, sans débat, sans concertation, sans argumentation contradictoire et sans publication des résultats de l’expérimentation » de la décision.

Ils rappellent que « 30 présidents de départements ont appelé le gouvernement à renoncer au projet d’abaissement global de la limitation de vitesse à 80km/h et de privilégier une solution au cas par cas ». Ils regrettent en outre qu’ « une fois de plus, les élus ruraux ne soient ni écoutés ni entendus! »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.88
légère pluie
le 20/05 à 6h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1007.96 hPa
Humidité
99 %

Sondage