Macron défend le projet Hinkley Point comme garant de l'emploi chez Areva

Publié le 03/05/2016 - 09:10
Mis à jour le 12/05/2016 - 13:29

Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a réitéré lundi le soutien du gouvernement français au projet controversé de construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point, en Angleterre, le jugeant essentiel pour le maintien de l'emploi à l'usine du fabricant nucléaire en difficulté Areva au Creusot en Saône-et-Loire.

capture_decran_2016-05-03_a_09.50.40.jpg
© Twitter @EmmanuelMacron
PUBLICITÉ

« Le projet Hinkley Point est un projet essentiel pour cette usine et je suis aussi venu redire l’attachement du gouvernement à ce projet sans lequel il y aurait sinon des centaines de licenciements sur le site du Creusot », a déclaré M. Macron à l’issue d’une rencontre avec les syndicats du site. « Je sais, et je crois dans, la nécessité de faire des grands projets à l’export pour le nucléaire français, et en particulier le projet Hinkley Point. C’est pour vous une charge extrêmement considérable, et pour l’ensemble des sites d’Areva NP une vraie charge pour les prochaines années » , avait-il dit un peu plus tôt en s’adressant aux salariés. En grande difficulté financière, Areva a prévu de supprimer environ 6.000 emplois dans le monde, dont quelque 60 sur les 270 salariés de son usine Creusot Forge. C’est sur ce site, dépendant de la branche réacteurs Areva NP en cours de cession à EDF, que sont fabriquées et usinées de grandes pièces forgées indispensables à la fabrication des composants primaires de l’îlot nucléaire. Syndicat majoritaire du groupe, la CFDT a souligné l’importance du projet Hinkley Point, porté par EDF mais vivement contesté au sein même de l’électricien, pour le maintien de la filière nucléaire française et ses dizaines de milliers d’emplois.

« On considère que c’est vital. S’il n’y a pas Hinkley Point, on aura un trou de plusieurs années dans le plan de charge » de l’usine, a indiqué le coordinateur CFDT Areva, Jean-Pierre Bara. Areva avait annoncé vendredi que des « anomalies » avaient été détectées dans le suivi des fabrications d’équipements au Creusot, où a été fabriquée la cuve du réacteur EPR de Flamanville (Manche) dont l’acier présente un défaut de composition.

Pour Emmanuel Macron, Hinkley Point est également nécessaire au maintien des compétences indispensables pour soutenir la filière nucléaire à l’international et assurer le déploiement du futur parc atomique français. « Hinkley Point, c’est aussi, entre autres, ce qui nous permettra de continuer de renforcer ces compétences (…), de nous rendre encore plus forts (…) pour conquérir de nouveaux marchés et surtout pour être à pleine puissance, à pleine expertise quand nous aurons à déployer le parc français« , a-t-il poursuivi.

 « On va reconstruire des réacteurs en France« , plus précisément un nouveau modèle d’EPR sur lequel travaillent actuellement EDF et Areva, a-t-il précisé, soulignant la nécessité de produire une énergie décarbonée tout en réaffirmant la volonté de réduire la dépendance française à l’atome. « Beaucoup de gens, ces derniers jours, ont parfois fait une ode au nucléaire. Nous, nous avons une approche responsable et volontariste du nucléaire français. Nous y croyons, nous sommes lucides, cela ne peut pas être la seule source d’approvisionnement énergétique, il faut réduire la dépendance, de manière raisonnée et en bon ordre« , a-t-il déclaré. Une allusion aux propos de Nicolas Sarkozy, qui a affirmé dimanche que la droite abrogerait l’objectif de réduire de 75 à 50% d’ici à 2025 la part du nucléaire dans le production d’électricité du pays si elle revenait au pouvoir en 2017.

 (Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

areva creusot

Anomalies au Creusot: Areva veut toujours reprendre la production mi-2017

Anomalies au Creusot: Areva veut toujours reprendre la production mi-2017

Le patron de l'activité réacteurs d'Areva (Areva NP) a confirmé ce jeudi 30 mars 2017 vouloir reprendre cet été la production de grands composants nucléaires dans la forge du Creusot (Saône-et-Loire), où des irrégularités ont été constatées, tout en envisageant élargir la gamme des pièces fabriquées.

Areva – EPR : les « premiers résultats » des tests sur l’usine du Creusot « sont bons »

Areva – EPR : les « premiers résultats » des tests sur l’usine du Creusot « sont bons »

Les premiers résultats des tests menés par Areva sur son usine du Creusot en Saône-et-Loire sont "bons", car ils montrent que les anomalies détectées dans le suivi du processus de fabrication ne concernent pas les pièces elles-mêmes, a annoncé ce  mercredi 4 mai 2016 la ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.71
ciel dégagé
le 16/09 à 6h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
89 %

Sondage