Michel Sapin et Pierre Moscovici en visite à Besançon

Publié le 23/11/2012 - 17:25
Mis à jour le 16/04/2019 - 13:35

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, et Michel Sapin, ministre du Travail et de l’Emploi, étaient en déplacement ce vendredi à Besançon pour soutenir les premiers emplois d’avenir dans le Doubs.

emplois d’avenir

PUBLICITÉ

Devant un parterre d’élus locaux et les huit jeunes doubistes concernés par ces emplois d’avenir réunis pour l’occasion au siège du Conseil général du Doubs, les deux ministres ont réaffirmé la priorité du gouvernement en matière d’emploi. « Nous savons que le redressement sera long et lent. Mais notre objectif est clair : inverser très vite la courbe du chômage », a souligné Pierre Moscovici, venu ici « en local de l’étape » selon ses propres termes.

500.000 jeunes sans emplois ni formations en France

« Il n’existe pas une mesure capable de résoudre tous les problèmes en matière d’emploi, sinon nous l’aurions déjà trouvée, mais tout un panel de mesures« , a renchéri Michel Sapin. S’il y a un chiffre à retenir selon lui, c’est ainsi celui des 500.000 jeunes sans emplois ni formations. « C’est le noyau dur, c’est à cela que nous nous attaquons« , a expliqué le ministre du Travail et de l’Emploi. Les emplois d’avenir constitueraient ainsi un tremplin vers un emploi durable, avec le contrat de génération qui verra, lui, le jour début 2013.

Emplois d’avenir : « plus avantageux que le contrat CAE« 

100.000 emplois d’avenir seront créés en 2013. Un chiffre qui devrait être porté à 150.000 en 2014. L’Etat s’est engagé à les financer à hauteur de 2,3 milliards d’euros. À noter que 75% du montant brut de la rémunération du jeune sera pris en charge pendant trois ans.

Les jeunes bénéficiaires du Doubs, invités à prendre la parole, ont tous salué le dispositif. Pour Nora Tiouri notamment, aujourd’hui embauchée à Habitat 25, à Montbéliard : « c’est une bonne chose. Ces emplois sont plus avantageux que le contrat CAE. »

Pour achever leur déplacement, les deux ministres se sont ensuite rendus dans des PME microtechniques locales, dont l’entreprise Cryla, fabricant de composants pour l’aéronautique et le médical qui investit dans un nouveau site de production à Besançon.

H.A.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.46
ciel dégagé
le 24/08 à 21h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1019.31 hPa
Humidité
82 %

Sondage