Mosaïque appelle l'Etat et la Ville de Besançon à l'aider pour "attaquer les véritables racines du mal"

Publié le 12/01/2015 - 16:04
Mis à jour le 12/01/2015 - 16:04

Dans un communiqué de ce lundi 12 janvier 2015, l' L’association Mosaïque de Besanc?on tient à exprimer "son horreur et partage l'émotion du pays" suite aux attentats du 7 janvier au siège de Charlie Hebdo. Le président de l'association, Alboury Ndiaye, lance un appel aux autorite?s de l’État et de la Ville de Besanc?on "a? nous aider pour que nous puissions nous attaquer aux ve?ritables racines du mal qui gangre?nent nos quartiers". 

img_3528.jpg
Alboury Ndiaye, président de l'association Mosaïque ©DR

ATTENTATS TERRORISTES

PUBLICITÉ

« L’Association Mosaïque de Besanc?on exprime son horreur et partage l’e?motion du pays suite aux attentats du 7 janvier 2015 au sie?ge de Charlie Hebdo, la Prise d’otages de l’épicerie cacher juive et les assassinats visant les forces de l’ordre, qui ont cou?te? la vie a? plusieurs personnes. Ces terroristes barbares et criminels devront e?tre poursuivis, traque?s et condamne?s se?ve?rement par les juridictions de notre pays. Prenant note de l’indignation mondiale souleve?e par cette action criminelle, l’Association Mosaïque appelle les Franc?ais a? se garder de toute re?action a? chaud et a? ne ce?der, ni au simplisme de l’amalgame ni a? la stigmatisation. 

Rappelant solennellement son attachement aux grandes valeurs re?publicaines de la liberte?, de l’égalite? et de la fraternite? et a? tous les principes qui fondent notre vivre ensemble, notre association est plus que jamais de?cide?e a? poursuivre ses actions en direction des quartiers de Besanc?on notamment vis-à-vis des jeunes et des familles. Apre?s l’e?moi et la consternation, le travail de terrain doit continuer pour raffermir le lien social et consolider le pacte re?publicain dans nos quartiers. 

En effet, le de?sespoir est mobilisateur et quand il est mobilisateur il devient dangereux. Depuis des anne?es, notre association tire la sonnette d’alarme en disant qu’il faut prendre en charge les jeunes avant qu’ils ne tombent dans les mains du grand banditisme ou de l’extre?misme religieux. Un jeune sans formation spirituelle de base, sans formation acade?mique ou citoyenne, sans re?elle perspective, la fragilite? intellectuelle aidant, peut se transformer en un criminel en puissance nuisible pour lui me?me et pour toute la collectivite?.

Nous lanc?ons donc un appel aux autorite?s de l’État et de la Ville de Besanc?on a? nous aider pour que nous puissions nous attaquer aux ve?ritables racines du mal qui gangre?nent nos quartiers : cho?mage ende?mique des jeunes, de?ficit de formation acade?mique et citoyenne des jeunes et des parents dans le sens d’une inte?gration des valeurs de notre pays, proble?mes d’inse?curite? et un communautarisme galopant. 

Pour combattre le terrorisme, il faut promouvoir la lai?cite?, une meilleure repre?sentation de la diversite? dans les entreprises et les institutions, surtout il faut renforcer les capacite?s des associations de terrain dans le sens d’une e?ducation populaire aux vertus du vivre ensemble. » 

(Communiqué)

Qu’est-ce que l’association Mosaïque ?

Mosaïque Emploi est un cabinet de recrutement, de formation et de conseil en ressources humaines spécialisé dans la promotion de la diversité et de l’égalité des chances au service des entreprises publiques et privées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.67
ciel dégagé
le 16/10 à 3h00
Vent
2.747 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage