Municipales : Lutte Ouvrière se démarque à Besançon

Publié le 24/02/2008 - 15:40
Mis à jour le 24/02/2008 - 15:40

Dans la capitale comtoise, LO n'a pas réussi à s'accrocher à la liste PS-Verts-PCF malgré sa nouvelle stratégie d'alliance développée ailleurs.

PUBLICITÉ

Alors que le parti d’Arlette Laguiller a toujours été allergique à des alliances avec le PS et le PCF, Lutte Ouvrière a décidé pour ces municipales de s’allier avec la gauche traditionnelle. LO ne voit plus d’objection à une cogestion municipale avec les socialistes. « Pour un ouvrier ou un chômeur, c’est mieux de vivre dans une ville gouvernée par la gauche que par la droite », estime un responsable du mouvement.

Sauf qu’à Besançon Jean Louis Fousseret, maire PS sortant, n’a pas voulu d’eux. Ils ont donc constitué leur propre liste à la tête de laquelle de trouvent Nicole Friess et François Fruitet. En 2001, la liste de Lutte Ouvrière avait obtenu 3,8 % des suffrages. Lutte Ouvrière escompte surfer sur « le ras-le-bol populaire » pour améliorer son score.

 

 

Liste Lutte Ouvrière

 

1. Nicole Friess, adjoint administratif en hôpital public

2. François Fuitet, enseignant

3. Odile Humbert, aide-soignante

4. Louis Burri, agent d’entretien

5. Brigitte Vuitton, enseignante

6. Mathieu Landoz, enseignant du technique

7. Maud Fayard, technicienne

8. Roland Leuba, contrôleur Telecom

9. Monique Saillard, rédacteur territorial

10. Philippe Gobet, ambulancier

11. Sylvie Capette, agent de service

12. Jean-Philippe Faille, imprimeur responsable qualité

13. Bernadette Verro, assistante de service social

14. Serge Mecoen, ouvrier retraité du batiment

15. Carole Melanjoie, aide-soignante

16. Olivier Millot, étudiant

17. Magalie Duroy, infographiste

18. Yvan Poloubinski, retraité de La Poste

19. Céline Contini, agent de service

20. Manuel Marques Dos Santos, adjoint technique

21. Raymonde Gomer, aide-soignante

22. Bruno Deprez, dessinateur

23. Marie-Françoise Plan, permanencier SAMU

24. Christophe Langard, ouvrier mettalurgie

25. Maryse Charrière, auxiliaire de vie sociale

26. Martial Besuchet, employé administratif

27. Elfriede Friess, ouvrière de l’horlogerie retraitée

28. Sylvain Pedrosa, ouvrier

29. Amina David, professeur de lycée

30. Daniel Gajic, steward

31. Julie Joseph-Auguste, retraitée

32. Dennis Crowch, étudiant

33. Isabelle Morizot, enseignante

34. Sébastien Rouzier, ingénieur

35. Nathalie Pierre, aide-soignante

36. Pierre Landoz, électromécanicien

37. Fabienne Thiebaud, adjoint administratif

38. Ahmed Rezki, agent hospitalier

39. Nathalie Michel, employée de vie scolaire

40. Philippe Marbach, professeur d’histoire et géographie

41. Micheline Sillanfest, agent d’atelier

42. Michel Poichet, ambulancier

43. Maïté Dupuis, étudiante

44. Michel Griffond-Boitier, étudiant

45. Sudélia Chapoutot, mère au foyer

46. Albert-Achille Lardan, employé municipal

47. Jeannine Poichet, aide-soignante

48. François Martin, enseignant

49. Michelle Cortes, retraitée CHR

50. Rémi Lebrun, étudiant

51. Simone Michel, employée retraitée

52. Clément Jeudy, étudiant

53. Yasmina Gharet, enseignante

54. Etienne Courgey, éducateur retraité

55. Thérèse Garret, secrétaire

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.09
ciel dégagé
le 20/09 à 6h00
Vent
7.33 m/s
Pression
1024.47 hPa
Humidité
54 %

Sondage