Offrir des cours de cuisine aux plus nécessiteux

Publié le 04/10/2013 - 09:59
Mis à jour le 04/10/2013 - 09:59

La Banque Alimentaire du Doubs propose des cours de cuisine aux bénéficiaires de l’aide alimentaire en compagnie d'un chef étoilé.

banq-alim-tours-150.jpg
©
PUBLICITÉ

Les deux Banques Alimentaires de Franche-Comté ont la volonté d’aider les personnes en situation de précarité à se nourrir suffisamment et de façon équilibrée. Mais aussi de valoriser les produits distribués à son réseau de 120 associations en luttant contre le gaspillage alimentaire. L’autre but est de créer des moments de partage et de convivialité, participant ainsi au mieux-vivre des bénéficiaires.

« En complément des ateliers cuisine déjà en place, nous souhaitons développer des séances de démonstration et de dégustation » explique Arnaud Hincelin, délégué général. « L’intérêt est de faire connaitre des produits méconnus, plus exotiques et donner l’envie de les consommer. Il faut redonner l’envie aux bénéficiaires de cuisiner et de s’estimer capable de le faire et d’accéder à la création » ajoute-t-il.

Présence d’un chef étoilé

Ces séances se déroulent durant les journées de distribution. Elles sont animées par un chef de cuisine qui sélectionne parmi les approvisionnements du jour, les aliments peu demandés par les bénéficiaires. Avec eux, il confectionne des plats élaborés et faciles à réaliser. Durant les séances, il a cœur de faire participer les volontaires, petits et grands, à la réalisation de ces recettes et de faire gouter le plat à l’ensemble des personnes présentes. La Banque Alimentaire met à disposition le matériel nécessaire pour la mise en place et l’animation des séances. Les recettes improvisées par le chef de cuisine, séance après séance, seront conservées et éditées dans un livre de recettes. Celui-ci sera offert aux personnes accompagnées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.73
ciel dégagé
le 15/09 à 18h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1021.58 hPa
Humidité
76 %

Sondage