Alerte Témoin

Palmarès des hôpitaux et cliniques (2011) : comment se classe Besançon ?

Publié le 18/06/2011 - 07:39
Mis à jour le 21/08/2014 - 17:19

Le palmarès 2011 des hôpitaux et cliniques du magazine Le Point est sorti. Alors comment s’y classent le CHU et les deux cliniques de Besançon? Et le CH intercommunal de nos voisins de Belfort/Montbéliard? Pas mal du tout…, la clinique Saint-Vincent décrochant même une première place pour l’incontinence urinaire sur 466 cliniques prenant en charge cette affection.

1308318310.JPG
La Clinique Saint-Vincent à Besançon première pour le traitement de l'incontinence urinaire©miss Dom
Le numéro du Point du 16 juin 2011, actuellement en vente en kiosque, consacre pas loin de 60 pages à son palmarès des hôpitaux et cliniques français. 14.000 établissements ont été passés au crible et les meilleurs s’alignent dans des tableaux de notation pour 63 spécialités.
Alors, quid du CHU et des deux cliniques de Besançon, et de nos voisins de Belfort/Montbéliard?
Au «tableau d’honneur» des 50 meilleurs hôpitaux de France, le CHU de Besançon occupe le 32e rang, en baisse par rapport à l’an passé. Le CH intercommunal de Belfort/Montbéliard est 39e, en baisse aussi.
A celui des 50 meilleures cliniques de France, la Clinique Saint-Vincent à Besançon peut se targuer d’une 14e place, mais est également en baisse. En revanche, la Polyclinique de Franche-Comté à Besançon n’est pas citée dans les 50.
Lorsqu’on se plonge dans le détail, spécialité par spécialité, les établissements bisontins se distinguent à plusieurs reprises dans les 15 premiers. Ainsi:
Le CHU de Besançon est 8e pour la chirurgie esthétique (note de 17,92/20) et 9e pour l’appendicite (17,99/20).
La Clinique Saint-Vincent à Besançon est 1ère pour l’incontinence urinaire (18,90/20), 3e pour l’adénome de la prostate (18,61/20), 7e pour la traumatologie du genou (17,63/20), 8e pour les prothèses de genou (17,63/20) et pour les amygdales et végétations (18,62/20), 9e pour le cancer de la prostate (17,74/20), 12e pour la chirurgie de la colonne vertébrale (17,44/20), 14e pour la chirurgie des carotides (16,37/20) et 15e pour les glandes salivaires (16,26/20)
La Polyclinique de Franche-Comté à Besançon est 4e pour la proctologie (19,08/20), 13e pour l’incontinence urinaire (17,61/20) et 15e pour les cancers gynécologiques (17,19/20). 
Quant au CH intercommunal de Belfort/Montbéliard, il est 2e pour l’appendicite (18,29/20) et pour la vésicule biliaire (18,12/20), 8e pour la chirurgie du colon et de l’intestin (18,03/20), 9e pour les amygdales et végétations (18,45/20), 12e pour la sclérose en plaques (17,54/20) et pour la chirurgie du ronflement (17,11/20), 13e pour les hernies de l’abdomen (17,82/20) et 15e (17,42/20) pour la cataracte.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Et pourquoi ne pas fabriquer votre propre masque ?

Modèle Afnor télécharger • AFNOR, Association française de normalisation (qui représente la France auprès de l'Organisation internationale de normalisation et du Comité européen de normalisation) a mis à disposition gratuitement depuis le 27 mars 2020 un référentiel pour faciliter et accélérer la fabrication en série ou artisanale d’un nouveau modèle de masque, dit « masque barrière ». L'atelier des gourdes a pris  le modèle Afnor et vous montre comment réaliser votre masque ! Envie de vous lancer à l'occasion de ce nouveau week-end de confinement ?

Témoignage : un médecin guéri du Covid-19 rend hommage aux soignantes du CHU de Besançon

Vidéos • Médecin généraliste à Salins-les-Bains, le Dr Damien Pollet a été testé positif au Covid-19 le 21 mars 2020 à l'hôpital de Lons-le-Saunier. Après une semaine ponctuée d'une importante fatigue et de fortes fièvres, il développe une forme sévère du Coronavirus. Sa saturation en oxygène diminue le samedi 28 mars. Il est alors transféré par le SAMU à l'hôpital de Besançon. Guéri, de retour chez lui depuis le 1er avril, il a décidé de rendre  hommage aux "guerrières", ces femmes qui l'ont réconforté durant la maladie...

Covid-19 : « Nous atteindrions peut-être le pic de l’épidémie en début de semaine prochaine »

303 décès • L’épidémie de COVID-19 est désormais responsable de plus de 300 décès en milieu hospitalier en Bourgogne-Franche-Comté, de premières estimations, en cours de consolidation, indiquent 217 décès en établissements médico-sociaux, apprend-on ce 3 avril 2020 lors d'une audioconférence de presse.

Déconfinement, report du bac, municipales : les point clés des annonces d’Édouard Philippe

Replay • Invité d'une émission spéciale sur TF1 et LCI ce jeudi 2 avril 2020 dans la soirée, Édouard Philippe a abord l'ensemble des "problématiques liées à la pandémie mondiale de coronavirus". Pénurie de médicament, élections municipales ou encore la tenue du baccalauréat.

Covid-19 : 39 décès supplémentaires en 24 h en Bourgogne Franche-Comté

271 décès • Avec plus d’un millier de personnes hospitalisées dans les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté, l’épidémie de COVID-19 nécessite une mobilisation sans précédent. Dans le contexte de cette crise sanitaire, le parcours des futures mères, des parents et des nouveau-nés est sécurisé sur chaque territoire, précise l'ARS ce 2 avril 2020.

Coronavirus  : des soignants pour « accompagner » la fin de vie au CHU de Besançon

Le centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon a créé une unité spéciale, en soins palliatifs, accueillant des patients atteints par le covid-19. Trop faibles, ils ne peuvent pas forcément supporter les protocoles de soin. L’unité accompagne leur fin de vie. Quand il n’y a plus d’espoir ou presque, l’unité spécialisée Covid-19 créée au sein du service de soins palliatifs du Pr Régis Aubry à l’hôpital de Besançon est encore là pour "accompagner" et "apaiser" patients et proches. Pour l’heure, 17 lits sont dédiés aux malades du coronavirus en fin de vie, mais ils pourraient être plus nombreux encore si la crise s’aggravait.

Covid-19 : 12 décès supplémentaires en 24 h en Bourgogne Franche-Comté

232 décès • La croissance du nombre de personnes hospitalisées en Bourgogne-Franche-Comté du fait de l’épidémie COVID-19 reste continue, avec ce 1er avril 2020 976 patients pris en charge, dont 229 en réanimation. Le confinement et les gestes barrières demeurent les meilleurs remparts collectifs.

Moins d’accidents de la route et plus d’interventions à domicile pour les pompiers

Confinement oblige, depuis un peu plus de deux semaines, nous ne sommes plus sur la route mais chez nous (pour la grande majorité). Résultat, la nature des interventions des pompiers change. Moins d'accidents de la route, plus d'interventions à domicile... Premier bilan par nos soldats du feu.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.65
ciel dégagé
le 05/04 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
69 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune