Panama Papers : Stiglitz et Pieth regrettent un manque de "transparence"

Publié le 07/08/2016 - 11:01
Mis à jour le 07/08/2016 - 12:02

Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz et l'expert anti-corruption suisse Mark Pieth ont quitté le comité d'experts créé après le scandale des "Panama Papers" en raison de "divergences de vues sur la transparence" de leur travail.

PUBLICITÉ

"Nous croyons qu'il est essentiel que nos conclusions soient rendues publiques et que les membres du Comité soient autorisés à en discuter librement", expliquent l'Américain Joseph Stiglitz et le Suisse Mark Pieth, après avoir reçu fin juillet une lettre du gouvernement panaméen leur indiquant que seul le président du Panama pouvait décider de publier ou non ces conclusions.

Les deux experts ont démissionné vendredi

M. Stiglitz, professeur à l'Université Columbia de New York qui a remporté le prix Nobel en 2001, a déclaré qu'il était était "choqué" et "très déçu". Les deux experts étaient "très réticents" à l'idée de démissionner, a-t-il révélé. "Lors de notre première réunion, nous avons fait comprendre clairement que nous ne pourrions pas accomplir ce travail à moins qu'il n'y ait un engagement du gouvernement à rendre notre rapport public, et il a refusé de prendre cet engagement", a-t-il dit. "Nous étions vraiment choqués. Comment voulez-vous avoir un comité sur la transparence qui lui-même ne soit pas transparent", a-t-il ajouté. Dans un communiqué, MM. Stiglitz et Pieth ont estimé que les restrictions sur la définition du champ de leur travail, la possibilité de s'exprimer librement et les garanties que le rapport serait publié "s'apparentaient à de la censure".

Le comité était composé de sept membres, trois étrangers (Stiglitz, Pieth et un Costaricain) et quatre Panaméens. Il avait été mis sur pied par le Panama pour réaliser un audit de son système financier notoirement opaque et lui permettre de s'adapter aux standards de l'OCDE. Le comité était censé rendre un rapport à la fin de l'année. Dans leur communiqué commun, MM. Pieth et Stiglitz ont estimé que le comité devrait "se dissoudre".

"La pression du monde des affaires" 

Les Panama Papers publiés en avril rassemblent plus de 11,5 millions de documents du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, révélant les détails financiers de nombreux comptes offshore ouverts au Panama et susceptibles d'être utilisés pour échapper au fisc. Lors de la première réunion du comité à New York début juin, la nécessité d'un engagement du gouvernement panaméen à publier les résultats du rapport faisait consensus, ont dit Joseph Stiglitz et Mark Pieth. Mais la semaine dernière, ces derniers ont reçu une lettre du gouvernement revenant sur cette promesse.

Dans un entretien avec le journal suisse "SonntagsZeitung", M. Pieth, qui est professeur de droit à l'Université de Bâle, qualifie cette lettre d'"assez grossière". Avec Joseph Stiglitz, il estime qu'ils "ne rédigent pas de rapports secrets". La transparence est la première règle pour une place financière propre, a ajouté Mark Pieth. "Nous avons eu un problème avec le gouvernement du Panama, pas avec les autres membres du groupe", a encore expliqué à l'AFP M. Pieth, regrettant le manque d'engagement des autorités panaméennes en faveur de plus de transparence. "Le gouvernement fait des promesses, mais elles ne sont pas suivies d'effets, il n'y a pas de mise en oeuvre".

"Le gouvernement du Panama subit la pression du monde des affaires, il est en train de reculer", a-t-il encore regretté. Le comité devait évaluer les pratiques en cours dans le système financier panaméen et proposer des mesures pour renforcer la transparence et la lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent.

Panama a demandé le mois dernier à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) son rattachement à la convention multilatérale sur l'échange d'information fiscale.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Saint-Jacques : signature de la vente du foncier de la Grande bibliothèque

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de Grand Besançon Métropole ainsi que Chantal Carroger, directrice générale du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon, ont signé ce 9 décembre 2019 la vente au Grand Besançon du foncier de la Grande Bibliothèque Saint-Jacques évalué à 2,1 millions d’euros.

Besançon : le « 119 Grande Rue » de la manufacture horlogère Utinam souffle sa première bougie

La manufacture horlogère bisontine Utinam a fêté le premier anniversaire de son espace "le 119 Grande Rue" à Besançon les 6 et 7 décembre 2019. L'occasion de présenter de nouveaux modèles de montres et la création d'un atelier-expérience "Dans la peau d'un horloger" pendant le mois de décembre.

C’est le Noël de Casse Noisette à la chocolaterie Fabrice Gillotte à Besançon !

Le chocolatier Meilleur ouvrier de France Fabrice Gillotte émerveille les gourmandes et des gourmands comme chaque année avec ses créations spéciales… En 2019, le thème est le Noël de Casse Noisette avec ses langues de chat qui feront danser les papilles, ses rochers à gravir sans effort, ses marrons glacés qui feraient fondre un iceberg, sans oublier ses fameuses truffes qui n'ont pas dit leur dernier mot. Et ce n'est pas tout : découvrez toutes les créations de Noël signées Fabrice Gillotte.

Crédit Agricole Franche-Comté s’associe à La Reine des Neiges II : Tentez de gagner un voyage en Islande pour 4 personnes et de nombreux cadeaux !

PUBLI-INFO • Du 12 novembre 2019 au 12 janvier 2020, participez à l'opération "Compte de Noël" du Crédit Agricole Franche-Comté en récupérant votre code dans une agence. L'occasion pour les participants de se donner la chance de remporter de merveilleux cadeaux de Noël pour toute la famille : un voyage en Islande pour 4 personnes, un pack Disney La Reine des Neiges II et des cartes cadeaux d'une valeur unitaire de 150€ !

Une convention pour définir les moyens des Chambres de commerce et d’industrie en Bourgogne Franche-Comté

Bernard Schmeltz, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d'Or, et Rémy Laurent, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bourgogne Franche-Comté, ont signé lundi 2 décembre 2019 une convention définissant les moyens alloués et les objectifs fixés aux CCI de Bourgogne Franche-Comté pour les trois prochaines années. Le tout, dans un contexte de baisse très importante de la ressource des CCI.

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.

Temporis, ‘‘LA’’ solution locale et indépendante en termes d’emploi

Publi-info • Vous cherchez un job ? Vous cherchez à recruter une comptable, un responsable de production et même un intérimaire pour un remplacement ? En Franche-Comté, Temporis (Intérim et recrutement) sait apporter une solution adaptée à vos besoins parce que les 11 collaborateurs de cette entreprise savent aller au-delà du traditionnel CV.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.27
partiellement nuageux
le 10/12 à 18h00
Vent
1.56 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
90 %

Sondage