Pierre Moscovici veut "rassurer" les chefs d’entreprise

Publié le 21/11/2012 - 12:08
Mis à jour le 21/11/2012 - 12:08

Ce mercredi 21 novembre, sur l’antenne d’Europe 1, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici s’est voulu rassurant à l’égard des chefs d’entreprises sur la mise en place effective début 2013 du crédit d'impôt pour la compétitivité, les encourageant à considérer leurs entreprises comme créancières de l'Etat en attendant le paiement de ce crédit en 2014.

Crédit d’impôt

PUBLICITÉ

Les entreprises veulent que le crédit d’impôt « soit mis en place au début de l’année 2013, pour pouvoir commencer, et je les incite à le faire, à accumuler des créances sur l’Etat, pour que le crédit d’impôt, elles puissent le toucher en 2014″, a déclaré Pierre Moscovici sur Europe 1, ajoutant qu’il « souhaite » lui aussi cela.

Pierre Moscovici répondait ainsi à la présidente du Medef, Laurence Parisot, qui avait demandé mardi que le crédit d’impôt, qui n’a pas encore été voté, soit effectivement mis en place début 2013 comme prévu, avec des remboursement en 2014.

« Dès le 1er janvier, les entreprises françaises doivent pouvoir considérer qu’elles ont sur le trésor français une créance certaine« , avait souhaité Mme Parisot. Cette « perspective peut orienter d’une manière différente les budgets des entreprises qui sont en train d’être finalisés« , avait expliqué la présidente de l’organisation patronale.

Ce crédit, annoncé le 6 novembre par le gouvernement, doit en effet commencer à s’appliquer dès 2013, avec un crédit de 10 milliards, dont les chèques du trésor public seront en principe versés en 2014, à l’exception des entreprises en difficulté qui pourraient demander un versement dès 2013.

Cinq milliards supplémentaires seraient appliqués chacune des deux années suivantes pour que le crédit atteigne ainsi 20 milliards en régime de croisière. Appliqué sur les salaires allant de un à 2,5 Smic, il représenterait alors pour ces rémunérations 6% du coût du travail. Toutefois, le projet n’a pas encore été voté par les parlementaires.

Pierre Moscovici a écarté l’idée d’une accélération du rythme de mise en place de ce dispositif après la décision de l’agence de notation Moody’s d’abaisser la note de la France, la privant de son triple A.

« Nous avons un agenda de réforme, nous n’avons pas attendu Moody’s« , a-t-il déclaré, ajoutant : « Nous allons vite« , à un rythme « logique« .

(source : AFP)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

Soyez prêts à la rentrée avec IKEA Dijon exceptionnellement ouvert le 15 août

publi-info • Fin août approche. C’est le moment où jamais de vous demander si vous êtes prêts pour la rentrée, qu’il s’agisse d’aménager la chambre du dernier qui rentre au CP ou d’aider la plus grande qui prend un appartement. Alors, pour être certain de ne rien oublier, IKEA Dijon vous ouvre exceptionnellement ses portes le 15 août 2019, de 10 à 19 heures.

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Sécheresse : la série noire continue pour les agriculteurs

Après l’année noire de 2018, les agriculteurs de Franche-Comté subissent une nouvelle fois les aléas météo. L’année 2019 a été marquée par le froid de mai et la canicule de juin. Un nouveau coup de massue pour les exploitants, qui pourraient ne pas résister à une troisième année consécutive dans ces conditions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.76
nuageux
le 19/08 à 15h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1018.48 hPa
Humidité
49 %

Sondage