Polémique sur le Tour : "les bandes de Vortex réduisent de 5% le coefficient de pénétration dans l'air"

Publié le 05/07/2017 - 15:02
Mis à jour le 05/07/2017 - 16:39

La combinaison utilisée lors du contre-la-montre de Düsseldorf par quatre coureurs de l'équipe Sky a fait polémique. Même si les résultats ont été officiellement confirmés, les équipes BMC et FDJ leur reprochent d'avoir utilisé le Vortex,  un "ajout aérodynamique" qui serait contraire au règlement. Fréderic Grappe, directeur de la performance à la FDJ et chercheur en science du sport à l'Université des Sports de Besançon s'en est expliqué…

capture_decran_2017-07-05_a_16.29.57.jpg
© capture RMC Sport TV

Retour sur info

PUBLICITÉ

Mais quel est donc ce fameux Vortex, cet « ajout aérodynamique » qui a créé la polémique au début du Tour. Il s’agit en fait de bandes de petites billes d’air réparties sur les bras et les épaules et qui permettraient d’améliorer l’aérodynamisme et donc le gain de puissance.

Et ce gain ne serait pas négligeable ! D’après Frédéric Grappe, directeur de la performance de la FDJ et enseignant à l’université des sports de Besançon, les coureurs de Sky auraient tiré un avantage de 18 à 25 secondes sur les 14 kilomètres en contre-la-montre de la première étape.

Frédéric Grappe était donc particulièrement remonté dimanche au départ de la deuxième étape à Düsseldorf, à l’instar de Fabio Baldato, directeur sportif de BMC. « Le règlement est très clair, a assuré Grappe à un groupe de journalistes. Il interdit tout ajout d’élément aérodynamique sur la combinaison du coureur. Sky est clairement en infraction ».

La réaction de la formation britannique qui compte en ses rangs le premier maillot jaune du Tour, Geraint Thomas (lui aussi équipé de cette combinaison samedi), n’a pas tardé. « Tout est légal et l’équipement a bien sûr été validé par les commissaires. Nous n’aurions pas pris le risque de perdre le Tour dès la première étape en trichant. Nous n’avons pas triché », a déclaré le directeur sportif Nicolas Portal, sur la défensive.

 Un flou dans le règlement

« D’autres équipes utilisent ce matériau », a-t-il poursuivi sans toutefois citer les noms de ces formations. « Mais c’est nous que l’on attaque. Nous n’enfreignons pas le règlement car le Vortex n’est pas ajouté au maillot, il est intégré, ce qui est différent ». Réplique de Grappe: « Dans ce cas, nous pourrions (à la FDJ) modifier les maillots en y intégrant des coussinets pour améliorer l’aérodynamisme. » 

  • Selon l’expert français, les bandes de Vortex réduisent de 5% le coefficient de pénétration dans l’air permettant une augmentation de puissance de l’ordre de 24 watts.

Le règlement, manquant peut-être de précision, entretient un flou juridique qu’a reconnu le président du jury des commissaires, le Belge Philippe Marien. « Sur la base du règlement, je ne disposais pas de certitudes juridiques pour interdire cet équipement », a-t-il déclaré, renvoyant la balle en direction de l’Union cycliste internationale (UCI), avant d’ajouter que les résultats de l’étape sont « validés ».

L’UCI pourrait toutefois se pencher sur cette polémique d’ici au prochain contre-la-montre, l’avant-dernière étape le 22 juillet à Marseille (22,5 km). Mais on imagine mal un changement de règlement en cours d’épreuve.

Info + 

Ce débat rappelle celui de 1989 quand l’Américain Greg LeMond avait été le premier à utiliser un guidon de triathlète lors des chronos. Il avait gagné le Tour pour 8 secondes et le guidon fait partie depuis du paysage cycliste.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

PSA appelé à l’aide pour sauver le FC Sochaux

Le constructeur automobile PSA, créateur du FC Sochaux en 1928, a été appelé à l'aide pour sauver le club de football de la liquidation par son ancien président, Jean-Claude Plessis, et des élus locaux, dans une lettre diffusée mardi 25 juin 2019.

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

Les gymnastes de l’Indépendante Comtoise Bisontine, vice-championnes de France

L’équipe engagée en catégorie détente féminine de l’Indépendante Comtoise Besançon Gymnastique a créé la surprise en revenant des championnats de France de teamgym avec la médaille d’argent sur plus de 25 équipes concurrentes, en mai 2019 dernier. Pourtant, sur le papier, l’équipe bisontine ne partait pas favorite...

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Grandes Heures Nature : découvrez la kayakiste Marlène Devillez…

Championne de France à de multiples reprises, triple championne d’Europe, Marlène Devillez a presque tout remporté dans sa discipline. Néanmoins, une seule médaille manque à son palmarès : l’or au championnat du Monde. Un titre qu’elle tentera d’acquérir pour la première fois de sa carrière en Espagne, début juillet.

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

A la découverte de Julie Bresset, ambassadrice de Grandes Heures Nature

En l’espace de trois années, de 2010 à 2013, cette vététiste s’est transformée en réelle ambassadrice de son sport donnant l’envie à de nombreuses jeunes de s’inscrire dans des clubs de VTT. Julie Bresset a clairement tout gagné dans sa vie : titre olympique, titres mondiaux et titre nationaux. Elle est l'une des ambassadrices du festival Grandes Heures Nature qui se déroulera du 13 au 16 juin 2019 à Micropolis.

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Programmation entière du 2ème jour du festival Grandes Heures Nature à Besançon

Cette grande première devrait rester dans les annales. En bâtissant ce festival Grandes Heures Nature de toutes pièces le Grand Besançon cherche à rentrer dans la cour des grands. Du 13 juin au 16 juin 2019, les organisateurs seront à pied d’œuvre pour accueillir les nombreux visiteurs et animer les multiples activités.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.97
ciel dégagé
le 26/06 à 18h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1020.67 hPa
Humidité
76 %

Sondage