Pont de la Gibelotte à Besançon : fin des travaux d'élargissement le 15 septembre 2018

Publié le 30/07/2018 - 07:30
Mis à jour le 30/07/2018 - 09:36

Entamés le 15 janvier 2018, les travaux d'élargissement du pont de la Gibelotte à Besançon se termineront le 15 septembre prochain. Le pont passera alors de 10 à 20 m de largeur. En raison de ces travaux, le pont est fermé du 30 juillet jusqu'au 3 août 2018.

Pont de la Gibelotte, rue de Trépillot, carrefour giratoire Lagrange/Bigelotte/Weiss/Trépillot 

  • Circulation interdite pont de la Gibelotte à partir de 7h le lundi  30 juillet 2018  et jusqu’au 3 août 2018 à 16h
  • Circulation interdite rue de Trépillot, 50 m avant l’Avenue Léo Lagrange.

Des déviations sont en place

PUBLICITÉ

À quoi servent ces travaux ?

Dans la nuit du 25 juin 2018, 13 poutrelles métalliques de 90 tonnes ont été installées afin de poser le tablier, soit la structure porteuse du pont, pour le franchissement des voies SNCF.

L’élargissement du pont arrive après les travaux entamés place Leclerc et dans la continuité de l’aménagement de la voie de bus en site propre entre Viotte et Temis. Ces derniers ont été principalement entamés dans un souci de « fluidité et de simplification de la circulation », explique Jean-Louis Fousseret, président du Grand Besançon. Ces travaux sont réalisés par le groupement d’entreprises Bouygues-Heitmann.

Le chantier en chiffres

  • Deux voies de bus
  • Deux voies de circulation
  • Deux trottoirs
  • Trois mètres partagés entre cycliste et piétons de chaque côté
  • 45 nuits de travaux (circulation interrompue entre 1h et 5h)
  • Une largeur du pont de 20 m
  • 6 m dédiés aux modes doux
  • 90 tonnes de poutrelles métalliques
  • Surface totale e l’opération : 320 m2
  • 5000 heures de travail (dont 1260 heures pour les personnes en insertion)
  • 50 tonnes d’acier
  • Coût de 2,8 millions d’euros HT, dont 1,7 millions pour les travaux (le reste étant destiné à l’adaptation des équipements SNCF et à la sécurisation du chantier via le plan label bleu).
  • Coût global du TCSP (transport en commun en site propre) : 21,6 millions d’euros HT.

La ligne 3 et la place Leclerc, des « succès »

« Les voyageurs sont passés de 120 000 par mois en mars 2015 à 160 000 aujourd’hui« , souligne Jean-Louis Fousseret qui note une augmentation de près de 30% du trafic et une satisfaction des conducteurs de cette ligne. « Entre Temis et la gare, plus de 80 % des feux laissent libre le passage du bus », précise Michel Loyat, vice-président en charge des transports pour la Communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB). Concernant la place Leclerc, le président du Grand Besançon se réjouit de sa réussite « les gens ont pris des habitudes et cela me paraît plus fluide même s’il y a encore des difficultés ponctuelles ».

Info +

  • La suite du chantier consistera à couler la dalle de l’ouvrage en béton et à en assurer les finitions (voirie), pour une mise en service du pont prévue le 15 septembre 2018.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Train : « les voyageurs veulent pouvoir acheter facilement leurs billets… « 

Train : « les voyageurs veulent pouvoir acheter facilement leurs billets… « 

La région Bourgogne Franche-Comté présentait mi-juillet  les nouveaux modes et lieux de distribution (bureaux, de tabac, mairies, smartphone) des titres de transport. Si la Fédération nationale des Associations d'Usagers des Transports de Bourgogne Franche-Comté (Fnauf BFC) se dit consciente du développement du numérique, elle pointe ses lacunes et demande un moratoire sur toute fermeture de guichet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
pluie modérée
le 19/08 à 3h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1016.87 hPa
Humidité
96 %

Sondage