Portrait : Laszlo, 12 ans, fan de punk hardcore et passionné de batterie

Publié le 04/09/2013 - 16:31
Mis à jour le 05/09/2013 - 10:06

Suite de notre semaine spéciale consacrée à la rentrée. Aujourd"hui : portrait d'un collégien de Besançon pas tout à fait comme les autres. Laszlo est un jeune garçon fan de musique plutôt punk hardcore, heavy metal etc. et surtout un passionné de batterie. Nous l'avons rencontré ainsi que ses parents, Marie-Francine et Romain, pour nous parler ce petit bonhomme surprenant au teint chocolat, à la coiffure afro et aux tshirts rock n'roll. 

Virtuose

PUBLICITÉ

A seulement 12 ans, Laszlo a déjà vu de nombreux concerts et a participé à des festivals tels que le Hell Fest à deux reprises, les Eurockéennes et quelques autres dans la région. Mais il est aussi et surtout musicien. A la rentrée, ce jeune virtuose est entrée en 5ème dans un collège de Besançon en horaires aménagés : il fait de la guitare au conservatoire et de la batterie en section « musiques actuelles » dans laquelle il saute deux classes ! Et puisque c’est un véritable passionné, il fréquente également les locaux du Bastion pour y répéter seul ou accompagné de son papa et de ses amis de temps en temps.

Déjà avant sa naissance…

D’après Marie-Francine, sa maman, « son papa l’a initié dès les couches-culottes aux alentours de trois-quatre mois en lui mettant du Alice Cooper dans sa chambre pour qu’il s’endorme et ça marchait ! ». C’est à 5 ans qu’il a commencé à prendre des cours de guitare et de batterie.

Romain, son papa, raconte une anecdote : « quand Marie-Francine était enceinte, je jouais dans Munkyposse, un groupe de metal hardcore bisontin, on faisait pas mal de concerts et je me souviens que lorsque je venais la voir, je répétais, je jouais des morceaux que j’avais joué en concert vers elle… Donc déjà avant sa naissance, Laszlo entendait déjà des petits riffs de guitare ». (Deuxième anecdote très marrante dans la vidéo ci-après)

Il a refusé de participer à « La France a un incroyable talent »

Un jour, après avoir repéré des vidéos de Laszlo sur youtube, une chargée de casting pour l’émission « La France a une incroyable talent » l’a contacté pour lui demander de venir y participer en jouant de la batterie. Elle souhaitait en particulier que le jeune garçon joue un morceau de genre pop… La jeune femme ne savait sans doute pas à qui elle avait affaire ! Laszlo a tout simplement refusé : « je ne veux pas faire de la pop, je veux faire un solo de batterie ». Malgré ses demandes répétées, Laszlo est resté sur ses positions. Pour son papa, « c’est une preuve de maturité et de passion », pour la chargé de casting, la déception devait être immense…

Son rêve : intégrer une école de musique à Los Angeles

Quand on demande à Laszlo quel est son rêve, son visage s’illumine et son sourire, généralement discret, éclate : « j’aimerais intégrer une école de batterie ou de musique en Amérique, à Los Angeles » nous a-t-il confié, « plus tard, j’aimerais être batteur de studio. Aussi un peu sur la scène mais je ne veux pas avoir un « groupe groupe » ».

Mais ses parents insistent sur la fait de bien travailler à l’école : « s’il a déjà une bonne formation à l’école, il aura un bagage au cas où, parce que dans la musique, il y a des hauts et des bas. Il faut savoir que c’est très difficile de vivre de sa passion » précise Romain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.43
couvert
le 24/05 à 3h00
Vent
0.83 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %

Sondage