Journée européenne de l’obésité : les personnes obèses s’expriment…

Publié le 18/05/2018 - 18:46
Mis à jour le 18/05/2018 - 18:56

Dans le cadre de la journée européenne de l'obésité ce vendredi 18 mai 2018, la fondation Arc-en-Ciel organisait ce jeudi un forum de discussion afin de lutter contre les idées reçues sur l'obésité au CRCP de Franois (centre de réadaptation cardiologique et pneumologique). Il a réuni 26 patients de l'hôpital de jour, certains souffant d'obésité, d'autres de maladies cardio-vasculaire et pneumologiques.

PUBLICITÉ

Pour moi, l’obésité c’est…

L’objectif du forum était de faire comprendre que l’obésité est une réelle maladie dont les causes peuvent être multiples.
« Beaucoup pensent – y compris certains médecins- que si une personne est obèse, c’est de sa faute, qu’il lui suffit de moins manger », explique Françoise Lorenzini, médecin spécialiste en endocrinologie au CRCP. Pourtant, elle ajoute : « l’obésité, ce n’est pas la faute des gens, c’est une vraie maladie, compliquée à prendre en charge ».

… une souffrance

Pendant ce forum, les patients ont été amenés à discuter des représentations qu’ils se faisaient de l’obésité. Une grande majorité a évoqué la souffrance, le malaise, le regard des autres ou encore le manque de confiance en soi…

Dr Françoise Lorenzini a appris aux patients que de nombreuses causes extérieures peuvent provoquer l’obésité. En effet, selon elle, le mode de vie peut être un facteur d’obésité, mais pas que. La cause peut être génétique, sociale, psychologique… « Si vos parents vous donnaient un peu de sucre pour que vous arrêtiez de pleurer quand vous étiez bébé, si votre mère mangeait un peu plus quand elle était enceinte de vous, ce n’est pas votre faute…« .

Le forum a permis d’établir un réel dialogue entre patients, médecin et diététicienne. « Je pense que les personnes minces sont plus heureuses, vivent mieux que nous« , explique une patiente tandis que d’autres lui réponde : « Non au contraire, les gros sont plus joviaux. Nous, on est des bons vivants« .

Ensuite, ils ont répondu à la question « perdre du poids, est-ce facile ? » à laquelle ils ont unanimement affirmé « non ». Pourtant le Docteur Françoise Lorenzini a précisé que la perte de poids n’est en soi pas si difficile : c’est la maintenir qui est compliquée. « Les cellules graisseuses sont comme des ballons : elles peuvent grossir, rétrécir, mais elles ne disparaissent pas. »

Une prise en charge complète 

L’obésité se définit scientifiquement par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30. Le centre reçoit des patients obèses divisés en deux groupes : les seniors et les jeunes, à partir de 18 ans. Ils sont accueillis trois fois par semaines dans les locaux pendant neuf semaines et sont suivis par un pôle médical – avec notamment des psychologues -, un pôle diététique et un pôle de réadaptation physique.
A l’image du forum, les rapports entre les patients, les médecins, kinés et diététiciennes sont « excellents et amicaux, les patients se sentent très à l’aise », souligne le médecin.

A propos

La fondation Arc-en-Ciel

Cette fondation existe depuis 1981 uniquement en Franche-Comté. Huit établissements principaux regroupent quatre domaines d’activité : santé, personnes âgées, handicap, et éducation spécialisée. Les patients viennent uniquement sur prescription médicale et les séjours sont remboursés par la sécurité sociale, en totalité ou en grande partie.

L’association en quelques chiffres :

  • 5 500 personnes accueillies chaque année
  • 1 053 salariés
  • 160 bénévoles actifs

Pour plus d’informations : www.fondation-arcenciel.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.07
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage