Journée européenne de l'obésité : les personnes obèses s'expriment...

Publié le 18/05/2018 - 18:46
Mis à jour le 18/05/2018 - 18:56

Dans le cadre de la journée européenne de l'obésité ce vendredi 18 mai 2018, la fondation Arc-en-Ciel organisait ce jeudi un forum de discussion afin de lutter contre les idées reçues sur l'obésité au CRCP de Franois (centre de réadaptation cardiologique et pneumologique). Il a réuni 26 patients de l'hôpital de jour, certains souffant d'obésité, d'autres de maladies cardio-vasculaire et pneumologiques.

Pour moi, l'obésité c'est...

L'objectif du forum était de faire comprendre que l'obésité est une réelle maladie dont les causes peuvent être multiples.
"Beaucoup pensent - y compris certains médecins- que si une personne est obèse, c'est de sa faute, qu'il lui suffit de moins manger", explique Françoise Lorenzini, médecin spécialiste en endocrinologie au CRCP. Pourtant, elle ajoute : "l'obésité, ce n'est pas la faute des gens, c'est une vraie maladie, compliquée à prendre en charge".

... une souffrance

Pendant ce forum, les patients ont été amenés à discuter des représentations qu'ils se faisaient de l'obésité. Une grande majorité a évoqué la souffrance, le malaise, le regard des autres ou encore le manque de confiance en soi...

Dr Françoise Lorenzini a appris aux patients que de nombreuses causes extérieures peuvent provoquer l'obésité. En effet, selon elle, le mode de vie peut être un facteur d'obésité, mais pas que. La cause peut être génétique, sociale, psychologique… "Si vos parents vous donnaient un peu de sucre pour que vous arrêtiez de pleurer quand vous étiez bébé, si votre mère mangeait un peu plus quand elle était enceinte de vous, ce n'est pas votre faute...".

Le forum a permis d'établir un réel dialogue entre patients, médecin et diététicienne. "Je pense que les personnes minces sont plus heureuses, vivent mieux que nous", explique une patiente tandis que d'autres lui réponde : "Non au contraire, les gros sont plus joviaux. Nous, on est des bons vivants".

Ensuite, ils ont répondu à la question "perdre du poids, est-ce facile ?" à laquelle ils ont unanimement affirmé "non". Pourtant le Docteur Françoise Lorenzini a précisé que la perte de poids n'est en soi pas si difficile : c'est la maintenir qui est compliquée. "Les cellules graisseuses sont comme des ballons : elles peuvent grossir, rétrécir, mais elles ne disparaissent pas."

Une prise en charge complète 

L'obésité se définit scientifiquement par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30. Le centre reçoit des patients obèses divisés en deux groupes : les seniors et les jeunes, à partir de 18 ans. Ils sont accueillis trois fois par semaines dans les locaux pendant neuf semaines et sont suivis par un pôle médical - avec notamment des psychologues -, un pôle diététique et un pôle de réadaptation physique.
A l'image du forum, les rapports entre les patients, les médecins, kinés et diététiciennes sont "excellents et amicaux, les patients se sentent très à l'aise", souligne le médecin.

A propos

La fondation Arc-en-Ciel

Cette fondation existe depuis 1981 uniquement en Franche-Comté. Huit établissements principaux regroupent quatre domaines d'activité : santé, personnes âgées, handicap, et éducation spécialisée. Les patients viennent uniquement sur prescription médicale et les séjours sont remboursés par la sécurité sociale, en totalité ou en grande partie.

L'association en quelques chiffres :

  • 5 500 personnes accueillies chaque année
  • 1 053 salariés
  • 160 bénévoles actifs

Pour plus d'informations : www.fondation-arcenciel.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Covid-19 : l’ARS et le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté verseront une indemnité exceptionnelle aux étudiants infirmiers

Les étudiants en soins infirmiers mobilisés pour faire face à l’épidémie dans le cadre de leurs stages vont recevoir une indemnisation exceptionnelle de l’ARS et du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, apprend-on dans un communiqué samedi 14 novembre 2020.

Covid-19 : le centre de dépistage Mourras ferme. Un nouveau centre ouvre le 16 novembre rue des Causses à Besançon

Le drive ouvert depuis fin septembre rue du Dr Mourras fermera ses portes ce samedi 14 novembre en fin de journée afin d’offrir un centre de dépistage en intérieur durant les mois d’hiver. Un nouveau site de dépistage en intérieur ouvrira ses portes le lundi 16 novembre à 8 heures au 6 rue des Causses à Besançon. 

« On s’approche des limites de notre système hospitalier » (ARS Bourgogne Franche-Comté)

Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or a rappelé l'importance des "comportements responsables" lors d'un point presse ce vendredi 13 novembre 2020. Il a également alerté avec l'ARS sur la tension hospitalière dans la région..

Covid-19 : pas de dépistage pour les personnes sans ordonnance

Face à la reprise marquée de l'épidémie SARS-CoV2 dans le département du Doubs, et notamment sur Besançon, la préfecture du Doubs, l'ARS Bourgogne-Franche-Comté et la ville de Besançon en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 ont convenu de prioriser les tests aux personnes de priorité 1 à l'exception des personnes symptomatiques sans prescription afin d'apporter la réponse la plus efficace possible face à la progression du virus.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.18
ciel dégagé
le 24/11 à 6h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
98 %

Sondage