Présidentielle 2017 : les candidats et Twitter

Publié le 21/04/2017 - 15:21
Mis à jour le 09/04/2018 - 12:55

A Montbéliard, Adrien Geney et Anthony Cortinovis ont fondé la société Blue Anthill. Les deux ingénieurs ont travaillé à la mise en place d’une application qui analyse en temps réel les données issues du réseau social Twitter. Grâce plusieurs millions de tweets analysés, celle-ci permet d’extraire les tendances liées à l’élection, du flux d’information qui circule. L’objectif est de simplifier l’analyse de données et de faire en sorte que tout le monde puisse en tirer des informations significatives. 

blue_anthill.jpg
blue_anthill.jpg

big big data

PUBLICITÉ
L’application procède d’abord à une collecte des tweets avant les agencer sous différentes formes pour permettre à l’utilisateur de visualiser, d’analyser et de comparer de façon intuitive les tendances des candidats.

« Blue anthill », qu’est-ce que c’est?

En janvier 2017, l’entreprise « Blue anthill » (fourmillière bleue) est fondée par deux anciens étudiants de l’UTBM (Université Technologique de Belfort Montbéliard). L’activité principale correspond à un traiter des milliers de données pour les rendres intelligibles et lisibles.

Adrien Geney et Anthony Cortinovis, respectivement ingénieur donnée et ingénieur logiciel, ont ainsi créé cette start-up dans le but de proposer aux grandes entreprises une meilleure exploitation de leurs données. Cela passe par une collecte de ces dernières sur différents supports (mail, bases de données..), une mise en forme pour les rendre intelligibles, une visulaisation des analyses (tableaux, graphiques), des prédictions d’évènements relatifs aux résultats, et enfin des propositions d’actions.

Selon les deux co-fondateurs, 70% de données sont inexploitées par les entreprises alors qu’elles leur seraient utiles dans leur prise de décision. Au fil du temps, l’idée d’utiliser leur application pour permettre aux citoyens de visualiser les statistiques relatives aux élections présidentielles leur est parvenue. Cette initiative a vu le jour pour permettre d’illustrer leur projet et le fonctionnement de leur application. La mise à disposition gratuite et provisoire de l’application aux particuliers est destinée à leur permettre « d’aquérir une notoriété suffisante dans la région et au delà« . Ils ont également l’idée de « poursuivre cette démarche avec les prochaines élections législatives« , nous explique l’un des co-fondateurs.

20 millions de tweets analysés entre le 19 mars et le 21 avril

L’application dédiée à Présidentielle de 2017 pour analyser les tendances Twitter des candidats est donc gratuite. « Notre solution à analyser plus de 20 millions de tweets autour de la présidentielle 2017 entre le 19 mars et le 21 avril et 11.507 tweets provenant directement des comptes officiels des candidats« . 

Elle permet à chacun de donner du sens aux données relevées et de choisir ses méthodes d’analyse grâce à plusieurs modes de visualisation : 

  • Une analyse et un comparatif du nombre de tweets et de followers des candidats en fonction du temps, permettent de se faire une idée de l’intensité de l’activité de chacun des candidats et de la façon dont cela influence leur popularité. 
  • Une liste des derniers tweets indexés, permet de comparer les positions de chacun des candidats sur les questions d’actualité et les éventuels échanges qu’ils entretiennent.  
  • Un diagramme comparatif du nombre de tweet posté par chacun des candidats sur des thématiques données permet de visualiser leurs priorités. 
  • Un diagramme du nombre de tweet posté par les candidats en fonction des heures de la journée donne une idée des horraires de prédilection de chacun. 
  • Un receuil du nombre de hashtag utilisé par chaque candidat apporte un apperçu de leurs volontés de rassemblement numérique. 
  • Une liste des supports les plus utilisés pour tweeter permet d’avoir un regard sur les pratiques numériques de chacun.  

Saviez-vous par exemple que Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a gagné le plus de followers pendant la campagne ? Il a en effet gagné près de 102.130 followers entre le 19 mars et le 21 avril 2017!  Avec 1.788 tweets émis, Il occupe une part de 15,54% dans le nombre de tweet total émis par l’ensemble des candidats. Il est talonné par François Fillon qui avec 1.493 tweets occupe une part de 12,94%.

Chiffres plus surprenants, Jaques Cheminade n’a gagné que 2.346 followers alors qu’il a tweeté 1.467 fois, presque autant que François Fillon qui lui, a gagné 42 667 followers ! Mais avec 1.389.727 followers, Marine Le Pen est en tête devant Jean-Luc Mélenchon (1.103.259) et Emmanuel Macron (659.121) 

Concernant les thématiques de l’éléction, l’economie est celle qui est le plus abordée dans les tweets des candidats avec 1.574 tweets soit 13.67% du nombre de tweet total. Suivent ensuite la société avec 10.73%, la politique avec 10.72%, la culture (9.38%), l’emploi avec (7.70%), l’Europe (6.60%), la sécurité (4.55%), l’international (3.85%), et enfin l’environnement (2.55%). 

Infos + 

Analyse des tweets des candidats

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

présidentielle 2017

Présidentielle :  B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

Présidentielle : B. Romagnan salue la victoire de Macron même si elle « ne partage pas ses propositions »

La députée PS,  qui se représente aux prochaines élections législatives dans la première circonscription du Doubs,  salue la victoire d'Emmanuel Macron sur le Front National. Mais pour Barbara Romagnan, la progression du FN, le taux d'abstentions, le nombre de votes blancs et nuls, sont autant d'indicateurs d'une perte de confiance. "C’est en effet, une partie des laissés-pour-compte qui s’est exprimée par ce vote" précise-t-elle dans un communiqué. 

Présidentielle 2017 :  la réaction de Jean-Louis Fousseret

Présidentielle 2017 : la réaction de Jean-Louis Fousseret

A Besançon Emmanuel Macron arrive avec 77,81% des suffrages soit 33.348 voix. Une satisfaction pour Jean-Louis Fousseret. Le maire de Besançon est parti à Paris en fin de journée ce dimanche 7 mai 2017 pour fêter la victoire du "premier président de la Ve République issu d'un mouvement citoyen…". Au lendemain de l'élection, Jean-Louis Fousseret revient sur une page de l'histoire qui se tourne.  

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Emmanuel Macron : son mouvement, son programme…

Le candidat du jeune mouvement "En Marche !" devient, à 39 ans,  le 8e président de la Ve République. Il l'emporte, avec 66,1 % des suffrages face à Marine Le Pen à 39,9%  selon les derniers chiffres du ministère de l'intérieur. 

Dans la catégorie

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.5
légère pluie
le 15/10 à 18h00
Vent
3.575 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage