Présidentielle : Bruno Le Maire (LR) annonce sa candidature à la primaire de la droite

Publié le 24/02/2016 - 08:46
Mis à jour le 24/02/2016 - 11:17

L'ex-ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire (LR) s'est officiellement déclaré mardi 23 février 2016 candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, lors d'une réunion de militants à Vesoul (Haute-Saône). 

12742656_1091781550885923_5420172585726874053_n.jpg
Bruno Le Maire ©https://www.facebook.com/blm27/?fref=ts
PUBLICITÉ

« Oui, je suis candidat pour devenir le prochain président de la République », a-t-il lancé devant plusieurs centaines de militants Les Républicains et le député-maire LR de la ville, Alain Chrétien. « Parce que j’aime la France », a-t-il ajouté.

Il s’agit du huitième candidat à se déclarer officiellement à la primaire des 20 et 27 novembre 2016, qui doit sélectionner le candidat de la droite à la présidentielle. L’ancien Premier ministre Alain Juppé fait pour l’instant la course en tête dans les sondages. « Les sauveurs, les hommes providentiels, c’est du passé », a lancé ce chantre du renouveau, en présence également du député LR de Belfort, Damien Meslot, proche de Xavier Bertrand.

« Moi, je vous dis que nous gagnerons cette élection car nous avons l’énergie, l’envie et la force de la gagner ! », a-t-il exhorté. « J’espère que vous avez le coeur bien accroché ! ». « En avant pour la primaire, pour le pays, pour les Français », a-t-il lancé à la fin de son propos liminaire avant de répondre aux questions de la salle. « J’ai choisi Vesoul car j’aime et je connais Vesoul », une ville qui « incarne cette France qui travaille et qui ne se plaint jamais », a ajouté l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy.

Il a précisé qu’il s’était « longuement interrogé » sur cette décision. « Prenez le pouvoir car on ne vous le donnera jamais ! », a-t-il lancé. En chemise blanche, manches retroussées, M. Le Maire a répondu aux questions des « citoyens » –cumul des mandats, syndicats, Brexit…– se promenant dans les allées d’une salle du centre-ville de Vesoul. Selon son entourage, plus de 800 personnes étaient présentes.

Interrogé sur son atttiude vis-à-vis du projet préparé par son parti, comme le souhaite son président Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire a ironisé : « Est-ce que vous trouvez que j’ai un tête à m’aligner ? ». « Le vainqueur de la primaire aura la responsabilité de mettre en oeuvre son programme », a-t-il prévenu, à l’instar d’Alain Juppé et de François Fillon. A cet égard, il a promis qu’il « respecterait tous les candidats » à la primaire, qui ne doit pas être un « pugilat ».

A la fin de la réunion, des militants alsaciens lui ont offert une affiche de lui en… Superman.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.77
couvert
le 20/06 à 6h00
Vent
2.69 m/s
Pression
1015.21 hPa
Humidité
96 %

Sondage