Professions sport & loisirs veut se faire connaître

Publié le 19/01/2011 - 18:44
Mis à jour le 19/01/2011 - 18:44

Groupement d’employeurs associatifs, « Professions sport & loisirs » lance une grande campagne de promotion pour mieux se faire connaître auprès des associations, des élus locaux, des salariés associatifs et des demandeurs d’emploi. Avec pour objectif, la création ou le maintien d’emplois partagés en Franche-Comté.

PUBLICITÉ
 
Pas toujours simple pour un club sportif ou une association d’employer un salarié, surtout lorsque les aides qu’il a pu percevoir s’arrêtent. Le budget ne permet souvent pas de payer un salaire à plein temps. D’ailleurs, généralement, un employé n’est nécessaire que durant quelques heures par semaine. Pas simple non plus du côté du salarié de trouver différentes associations qui lui permettraient, au final, de cumuler suffisamment d’heures pour arriver à un temps plein. 
 
C’est là qu’intervient le groupement d’employeurs associatifs "Professions sport & loisirs". Une structure, associative elle aussi, que l’on connaît mal. Celle-ci a donc décidé de lancer en ce début 2011 une campagne de promotion de cette formule d’ "emploi à temps partagé" qu’elle propose en Franche-Comté. «Nous avons été dotés de moyens financiers par l’Europe qui nous permettent durant deux ans de mener cette campagne, indique Jean-Marc Faivre, directeur de Profession sport, détaché à la direction de ce groupement d’employeurs. Par le biais de réunions dans des communautés de communes, nous voulons expliquer aux responsables d’associations et aux élus locaux qu’il est possible de s’entendre. Nous leur présenterons ce principe d’emploi partagé, leur donnerons des exemples concrets et répondrons à leurs questions.» 
Actuellement, "Professions sport & loisirs" compte 55 salariés temps plein répartis dans diverses associations de Franche-Comté. L’objectif est d’atteindre la centaine fin 2012.
 
L’association s’est dotée il y a un mois d’un site internet (ci-dessous). On y trouve tous les renseignements nécessaires sur cet "emploi partagé", ainsi qu’une bourse régionale d’emploi.
  
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.23
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage