Projet de réforme ferroviaire : la Fnaut critique la grève du 9 octobre

Publié le 09/10/2013 - 11:48
Mis à jour le 09/10/2013 - 11:48

La Fédération nationale des associations des usagers de transports exprime son incompréhension face au mouvement de grève à la SNCF de ce mercredi 9 octobre dans un communiqué de ce mercredi. La création d’un gestionnaire d’infrastructure unifié est, selon la Fnaut, "le point fort et urgent" du projet de réforme ferroviaire, l’introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire n’est pas prévue, et le statut des cheminots est garanti par l’Etat.

1271652757.jpg
Image d'illustration
PUBLICITÉ

La création d’un gestionnaire d’infrastructure unifié (GIU) regroupant RFF, la Direction des circulations ferroviaires de la SNCF et la branche infrastructure de la SNCF fait l’objet d’un très large consensus depuis les assises du ferroviaire qui se sont tenues fin 2011 à Paris.

De la création du GIU, la Fnaut attend « une clarification des responsabilités respectives de RFF et de la SNCF, d’importantes économies (500 millions d’euros par an), une gestion « plus efficace » du réseau ferré et une amélioration de la qualité des services » offerts aux voyageurs et aux chargeurs.

« Comme on a pu le constater dans plusieurs pays européens, l’introduction de la concurrence dans le secteur du transport ferroviaire régional et interrégional engendre un cercle vertueux :

  • une diminution sensible des coûts ;
  • un renforcement de l’offre ;
  • une croissance du trafic ;
  • et même un développement de l’emploi cheminot.
Ainsi, en Allemagne, 500 km de lignes régionales ont été rouverts au trafic voyageur depuis 2000″.
La Fnaut « regrette donc vivement que l’ouverture du rail à la concurrence dans le cadre de délégations de service public (services TER et Intercités) soit, de manière incompréhensible, ignorée dans le projet de réforme ferroviaire : bien loin de le casser, une concurrence maîtrisée permettrait d’améliorer le service public »
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Deux marches pour le climat et la justice sociale samedi à Besançon

Deux marches pour le climat et la justice sociale samedi à Besançon

Après une marche des collégiens et lycéens vendredi qui a réuni plus de 350 manifestants, deux autres rendez-vous sont organisés samedi 21 septembre 2019,  à Besançon dans le cadre de la mobilisation générale sur le climat et la justice sociale. Le premier rassemblement "marche pour la paix" est prévue à 10h30 place de la Révolution alors que la mobilisation Alternatiba partira à 14h du parc Micaud.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.92
pluie modérée
le 22/09 à 18h00
Vent
5.82 m/s
Pression
1010.99 hPa
Humidité
95 %

Sondage