PSE chez DBApparel : sur le site Dim à Autun, des salariés "solidaires"

Publié le 16/04/2015 - 11:29
Mis à jour le 16/04/2015 - 11:35

Moroses mais "solidaires", une centaine de salariés se sont rassemblés jeudi 16 avril matin avant l'ouverture du comité d'entreprise devant l'un des sites de Dim à Autun (Saône-et-Loire), où 165 des 600 suppressions d'emplois en Europe sont annoncées.

PUBLICITÉ

« On est solidaires, on ne sait pas qui va être impacté », a déclaré à l’AFP une salariée ayant une trentaine d’années d’ancienneté, qui a requis l’anonymat. La quinquagénaire a décrit une « ambiance morose » au sein de l’entreprise, où l’annonce du plan social a été un « gros coup de massue »« Aujourd’hui (jeudi), on en saura peut-être un peu plus poste par poste », a espéré une autre salariée, qui vit son « sixième plan social » chez Dim.

Rassemblés devant le bâtiment où se tient le comité d’entreprise, des salariés, qui ont applaudi les représentants syndicaux, avaient collé sur
leurs vêtements des affichettes proclamant : « Je suis Dim ».

Mercredi, à l’issue d’un comité central d’entreprise (CCE) près de Paris, le groupe textile américain HanesBrands (HBI), qui a racheté à l’automne DBApparel, a annoncé qu’« environ 600 postes, principalement de cadres et techniciens, seraient impactés en Europe » par son « plan visant à restaurer la compétitivité de DBApparel ». Cela se traduira en France, selon les syndicats, par la suppression de 265
postes chez Dim, dont 165 dans les fonctions support (RH, informatique, finances) à Autun (Saône-et-Loire), le berceau de la marque.

« C’est la désillusion totale chez les salariés », a regretté Frédéric Besacier, délégué CFE-CGC. « On connaît les postes menacés mais il y a le jeu des critères et on va essayer de sauver des postes », a-t-il ajouté. Selon un porte-parole de la direction, différentes mesures de départs
volontaires et de préretraite pourraient limiter « le nombre net de postes supprimés à 80« . « Notre volonté est de réduire ce chiffre au maximum », a-t-il assuré, rappelant que ce plan « reste un projet » dans l’immédiat.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Courant novembre 2019, un nouveau concept de commerce ouvrira ses portes rue Gustave Courbet, dans les anciens locaux de la maroquinerie Prieur-Boisson à Besançon. Il s'agit de Waves Concept : un café au rez-de-chaussée, un salon de coiffure à l'étage. Antoine, le gérant, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.44
ciel dégagé
le 14/10 à 0h00
Vent
3.4 m/s
Pression
1016.09 hPa
Humidité
80 %

Sondage