Le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne veut « en finir avec le pessimisme »

Publié le 17/05/2018 - 18:45
Mis à jour le 17/05/2018 - 18:48

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat en charge des Affaires étrangères, est en visite dans le Doubs ce jeudi 17 mai 2018. Il fait partie des 29 membres du gouvernement intervenant en province ce même jour pour les "rencontres du gouvernement". Mises en place par Emmanuel Macron, ces dernières ont pour ambition d'expliquer aux Français l'action menée par le Président, un an après son élection...

dsc_6934.jpg
dsc_6934.jpg

visite

PUBLICITÉ

Jean-Baptiste Lemoyne (ex LR)  est venu en Franche-Comté pour y apporter un « message d’espoir« . Pour « en finir avec le fatalisme. » Pour « que chacun redevienne ambitieux. » Il a pour cela visité plusieurs sites clés du Doubs, ou comme il aime à les appeler « regarder les pépites locales, qui doivent redonner foi en l’activité de la région. » 

Visite d’exploitations agricoles

Le secrétaire d’État a commencé par visiter le centre Omotest à Roulans vers 10h, découvrant les laboratoires et les animaux. Il s’est ensuite rendu sur le site Coopex à la Chevillotte, où il aura pu discuter avec les éleveurs de Montbéliardes. Il y a constaté « de très belles réussites, avec des professionnels qui font honneur à leur métier et qui sont un véritable atout pour la région. Il faut sans cesse les mettre en avant. »

« Le Français doit changer de regard sur son pays »

Vers 14h30, Jean-Baptiste Lemoyne a arpenté le Centre de Linguistique Appliquée (CLA) de Besançon. « On se rend compte que le monde entier vient à Besançon et admire la francophonie » explique le secrétaire d’Etat tout en estimant que « le regard de l’étranger vis-à-vis de la France à changé depuis un an ». Depuis l’élection d’Emmanuel Macron donc. « Maintenant, il faut aussi que le Français change son regard sur son pays. Qu’on en finisse avec le pessimisme. Et je pense que c’est possible, si chacun se retrousse les manches et redevient ambitieux » conclut-il.

Direction ensuite la Citadelle, où il a signé avec Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, une convention « sécu-site ». Jean-Baptiste Lemoyne participera enfin à une rencontre publique au kursaal de Besançon dès 19h15. Si une centaine de personnes y sont attendues, les inscriptions pour y assister sont terminées.

 Jean-Louis Fousseret : « J’ai le sentiment d’avoir été entendu »

Jean-Louis Fousseret (ex PS) a apprécié la venue d’un secrétaire d’Etat « ouvert et courageux ». Ouvert, car « il a réellement écouté les problèmes économiques, sociaux… qu’on lui a soumis. J’ai le sentiment d’avoir été écouté et entendu » explique le Maire de Besançon.

Et courageux, « car il faut être courageux pour venir au contact des citoyens dans une période pas toujours facile. Il a tenu à expliquer, découvrir, débattre avec les Franc-Comtois. Comme moi, il est à la recherche du progrès social. Et c’est une lutte continue » termine le Maire de la capitale comtoise. Marcher ensemble, ça rapproche, forcément. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.57
nuageux
le 23/05 à 9h00
Vent
3.09 m/s
Pression
1018.71 hPa
Humidité
67 %

Sondage